Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

Articles avec #pdf bretagne

Bretagne. Le Parti de la France annonce 4 candidats aux législatives

1 Février 2017, 00:07am

Publié par Nicolas Bretagne

Bretagne. Le Parti de la France annonce 4 candidats aux législatives
31/01/2017 – 09h00 Lorient (Breizh-Info.com) –  Carl Lang, président du Parti de la France et Lorrain de Sainte Affrique, secrétaire Général des Comités Jeanne ont animé samedi 28 janvier  dans le Morbihan un déjeuner / débat lors duquel ils ont annoncé 4 candidatures de ce parti pour les élections législatives en Bretagne administrative.

Ainsi, seront candidats :

– Marie-Anne Haas sur la 6 ème circonscription du Finistère (29)
– Jean-Paul Felix sur la 4 ème circonscription Ploërmel (56)
– Alain Lyon sur la 3 ème circonscription Pontivy (56)
– Jean-Marie Lebraud sur la circonscription de Redon (35)

Deux autres candidats, sur Vannes et Lorient, devraient également être investis prochainement.

 

Les candidats seront présentés sous une étiquette regroupant plusieurs partis, comités et associations qui défendront « La droite patriotique, nationaliste et souverainiste ». « Nous serons nombreux à défendre les valeurs de la vraie droite nationale en Bretagne et en France » ont déclaré les deux animateurs de la journée.

Carl Lang et Lorrain de Saint Affrique ont également annoncé que Jean-Marie Le Pen soutenait ces candidatures – qui pourraient constituer une concurrence, à la marge, vis à vis du Front national.

Estimant que le Front national prenait actuellement « un virage à gauche », et même « à gauche de Mélenchon », Carl Lang explique que « faire de la politique électoraliste ne correspond pas à nos valeurs, au PDF nous sommes là pour défendre la France, notre culture, notre histoire, nos familles.»

Les candidats appellent à « résister à la colonisation et à l’islamisation de notre pays » , estimant ne pas se reconnaitre dans les propos de Marine Le Pen qui avait déclaré que l’Islam n’était pas incompatible avec la République française. Ils appellent également à revoir la PAC et ses dérives mais insistent aussi sur l’interdiction de l’abattage Halal et plus globalement, sur le respect de la condition animale.

 

Crédit Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Voir les commentaires

Succès du déjeuner patriotique à Lorient avec Carl Lang et Lorrain de Sainte-Affrique

31 Janvier 2017, 14:32pm

Publié par Nicolas Bretagne

Succès du déjeuner patriotique à Lorient avec Carl Lang et Lorrain de Sainte-Affrique

Carl Lang, Président du Parti de la France, et Lorrain de Saint Affrique, Secrétaire Général des Comités Jeanne, ont animé ce samedi 28 janvier à Lorient (Morbihan), un grand déjeuner débat organisé par le PdF 56 et les Comités Jeanne qui a rassemblé plus de 100 personnes.

 

Diaporama à consulter sur le blog de Thomas Joly.


Source: Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Rappel : Carl Lang à Lorient avec Lorrain de Sainte-Affrique samedi 28 janvier

26 Janvier 2017, 18:13pm

Publié par Nicolas Bretagne

Rappel : Carl Lang à Lorient avec Lorrain de Sainte-Affrique samedi 28 janvier

Carl Lang, Président du Parti de la France, et Lorrain de Sainte-Affrique, Secrétaire général des Comités Jeanne, animeront un déjeuner-débat suivi d'une galette des rois samedi 28 janvier à Lorient. Réservation obligatoire au 06.85.71.98.79

 

Source: Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Tous à Vannes le 19 janvier!

15 Janvier 2017, 23:26pm

Publié par Nicolas Bretagne

Tous à Vannes le 19 janvier!
Le dimanche 13 novembre 2016r, Breizh-info.com diffusait une information cachée pendant 3 jours par les médias subventionnés : un migrant accueilli depuis quelques jours à Arzon (sublime commune à la pointe du magnifique golfe du Morbihan) avait agressé sexuellement une habitante de la commune.
Le 14 novembre à 20h30, plus de 150 personnes se sont rassemblées devant la mairie afin de montrer leur colère.
Plusieurs orateurs se sont succédé de manière improvisée. Face à une situation jugée visiblement insupportable par certains, un mouvement de foule a eu lieu et le rassemblement s’est transformé en manifestation pour se rendre devant le CCAS pour protester contre l'accueil du migrant violeur.
Sur place, une légitime tension et quelques dégâts matériels minimes, des manifestants rentreront même de force dans le CCAS.
L’État a décidé de frapper un grand coup en faisant juger le 19 janvier à Vannes deux personnes pour s’être introduites dans le CCAS et deux autres pour organisation d’une manifestation illégale.
Les peines encourues sont les suivantes :
Pour Nicolas Faure, porte-parole de l’association LiEn  : 6 mois de prison et 5 500 € d’amende pour « Organisation d’une manifestation non-déclarée ».
Pour Ronan Le Gall, président du parti Adsav : 6 mois de prison et 5 500 € d’amende pour « Organisation d’une manifestation non-déclarée ».
Pour les autres : sans doute de réquisitions encore plus lourdes.
>
> Le but de cela : faire peur et empêcher la révolte des français.
Pendant ce temps-là, le migrant soudanais ayant agressé sexuellement la sexagénaire et une jeune fille mineure,a été exfiltré par les services étatiques.
En solidarité avec ceux qui se sont levés face à l’inacceptable; en solidarité avec ceux qui ont défendu l’honneur de la Bretagne et de la France; en solidarité avec ceux qui sont accusés à tort de faits qu’ils n’ont pas commis; en solidarité avec ceux qui subissent une répression politique décidée par les plus hautes autorités étatiques…
Nous devons être à leur côté le 19 janvier, c'est la raison pour laquelle nous nous associons à l'appel à se rassembler devant le tribunal de Vannes à 13 heures.
>
> Par ailleurs, nous renouvelons notre appel à soutenir financièrement les quatre patriotes d'Arzon afin de les aider à payer les différents frais de justice (frais d’avocat, déplacements, etc.) et de leur montrer que les Français sont solidaires lorsqu’on tente d’intimider ceux qui font acte de résistance.
 
Le Système attaque les patriotes, défendons-les !


Source:
Lettre d'information n° 7 du cercle Georges de Villebois-Mareuil, janvier 2017

Voir les commentaires

Agression à la fête foraine de Rennes. Il s’agissait bien d’une rixe entre mineurs isolés étrangers et Géorgiens

19 Décembre 2016, 08:47am

Publié par Nicolas Bretagne

Agression à la fête foraine de Rennes. Il s’agissait bien d’une rixe entre mineurs isolés étrangers et Géorgiens

17/12/2016 – 05H45 Rennes (Breizh-info.com) – Vendredi 9 décembre 2016, le centre de Rennes a de nouveau été le théâtre d’exactions commises par des « mineurs isolés étrangers », en marge notamment de la fête foraine. Alors que celle-ci se déroulait sur l’esplanade Charles de Gaulle – comme traditionnellement en décembre – des Maghrébins ont attaqué un groupe de Géorgiens, suite à un premier différend ayant eu lieu en marge de la fête.

Durant la rixe, un jeune Géorgien de 17 ans est atteint de 4 coups de couteaux ( 3 plaies découvertes à la tête, 1 sur le genou) . C’est le seul homme, au départ, que retrouveront les policiers arrivant sur place, les protagonistes s’étant tous évaporés dans la nature après la rixe. La victime a dû être opérée dans la foulée au CHU de Pontchaillou, mais ses jours ne sont pas en danger et il a pu être entendu par la police deux jours après.

Après une enquête de voisinage et des témoignages recueillis notamment après de commerçants, les policiers ont été informés que, durant la bagarre, des câbles, des ceintures et des couteaux auraient été utilisés.

Dans la foulée, une autre équipe de police a interpellé, le 10 décembre, un mineur isolé étranger en centre-ville. Il était porteur d’un grand couteau . Durant sa garde à vue, cet Algérien de 16 ans a reconnu avoir participé à la rixe, avoir porté des coups de câble et de ceinture, mais pas les coups de couteau, qui seraient le fait de son frère.

L’enquête est toujours en cours. Il ne se passe désormais plus une semaine sans que des mineurs isolés étrangers MIE), commettent des exactions , des violences, des vols, des agressions à Rennes. Guère plus de trois jours après, le 13 décembre, un autre (faux) mineur en provenance d’Afrique du Nord était interpellé et placé en garde à vue pour vol de portable commis avec violence et en réunion (le 11 novembre). Le tribunal correctionnel de Rennes l’a condamné à six mois de prison ferme et à la révocation d’un sursis antérieur de deux mois.

A un policier à qui nous demandions s’il n y avait pas un certain « acharnement » contre les mineurs isolés étrangers – ce qui expliquerait la visibilité accrue de leurs méfaits – ce dernier répond sans détour : « vous voulez venir voir tous les jours nos cellules de garde à vue ? On invente rien, on subit ces délinquants choyés par la République ».

Ni les réponses judiciaires actuelles – qualifiées de « laxistes » par les habitants et les policiers de Rennes – ni les réponses administratives – inexistantes puisque aucune expulsion hors du territoire n’est effectuée -ne permettent actuellement d’endiguer cette violence dans la ville de Nathalie Appéré. Une maire de Rennes qui vient d’intégrer l’équipe de campagne de Manuel Valls pour les primaires de la gauche en vue de l’élection présidentielle 2017 . « Je connais depuis longtemps son sens de l’État, sa force de caractère. Il a la stature, l’autorité, l’expérience pour être le prochain Président de la République, dans des circonstances difficiles, qui peuvent être parfois tragiques. » explique-t-elle.

A noter qu’en mars 2016, Bertrand Plouvier, chef de l’opposition municipale (LR) à Rennes, intervenait en conseil municipal en expliquant : « certes ces pseudos mineurs profitent des garanties de l’Ordonnance de 1945 sur la protection des mineurs. Mais nous ne pouvons leur laisser croire qu’ils puissent jouir d’une certaine impunité sur le territoire rennais » réclamant des «mesures fortes» dont la vidéosurveillance et une réponse pénale. Depuis, alors que la situation s’est largement dégradée, c’est le silence radio au sein d’une opposition municipale qui peine visiblement à appuyer là où cela fait mal …

 

Photo : wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Voir les commentaires

Rennes. Qui sont réellement les acteurs de la délinquance ?

9 Décembre 2016, 23:50pm

Publié par Nicolas Bretagne

Rennes. Qui sont réellement les acteurs de la délinquance ?

09/12/2016 – 09H00 Rennes (Breizh-info.com) –  Une majorité des actes de délinquance commis à Rennes ces derniers mois seraient-ils le fait d’individus originaires  d’Afrique du Nord? Ceux-ci ne seraient, dans la plupart des cas, jamais expulsés.

Si l’on s’en tient simplement aux actes de délinquance commis durant trois jours, entre le 30 novembre et le 2 décembre 2016, on recenserait ainsi, pour Rennes uniquement :

Des vols avec effraction (home-jacking) entrainant l’arrestation de trois mineurs maghrébins, tous placés en garde à vue.
Un vol avec violence (arme) sur un homme sous curatelle, pour lequel un Maghrébin et un Tchétchène sont mis en cause.
Trafic de drogue (vente de cannabis) rue de la Chalotais entrainant l’arrestation et la mise en garde à vue de deux Maghrébins.
Arrestation d’un homme recherché pour une tentative de viol en réunion commis en mai 2016 à Rennes. Il s’agit d’un Algérien.
Arrestation de deux hommes (un Algérien et un Marocain) pour agression au couteau d’un agent du conseil départemental d’Ille et Vilaine.
Arrestation d’un Marocain pour vol de téléphone portable
Arrestation d’un Libyen pour infraction à la loi sur les stupéfiants.
Arrestation de deux Marocains et d’un Libyen pour le lynchage d’un patron de bar à Rennes et une tentative d’extorsion de fonds.
Arrestation d’un Marocain pour « apologie du terrorisme » : il se disait porteur d’une ceinture explosive et criait « Allah Wakbar » dans la rue.
Arrestation d’un Maghrébin pour recel de vol de scooter et refus d’obtempérer.

Dans le même temps, d’autres actes de délinquance auraient également été commis par des personnes d’origine européenne :

Arrestation de deux individus pour violences aggravées, extorsion, vol avec effraction, commis dans le premier semestre 2016.
Interpellation d’un conducteur alcoolisé.
Trois individus interpellés pour violences réciproques avec arme.
Deux individus interpellés pour dégradations en état d’ivresse (au moyen d’une pelleteuse).
Un individu interpellé pour violences volontaires en état d’ivresse sur son conjoint.
Un individu interpellé pour conduite sous l’emprise de stupéfiants et défaut de permis et d’assurance.

Cette question sur l’origine des délinquants avait défrayé l’actualité lors du procès d’Eric Zemmour, condamné en 2011 pour avoir déclaré à la télévision qu’il y avait une majorité de Noirs et d’Arabes dans les prisons françaises. Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l’Intérieur, avait déclaré à ce propos : « Il suffit, comme j’ai eu l’occasion de le faire, de consulter les listings de la Direction centrale de la sécurité publique du ministère de l’intérieur, pour constater que plus de 50% des infractions constatées étaient imputables à des jeunes dont le patronyme est de consonance africaine ou maghrébine. »

Concernant la situation rennaise, Adrien, 35 ans, qui travaille en restauration à Rennes et qui y vit « depuis qu’il est né », nous déclare :  »  ma ville s’est profondément transformée ethniquement, années après années, et le climat de « vivre ensemble » qui y régnait depuis des années s’est dégradé, petit à petit.» Avant d’ajouter : «Ceux qui refusent de voir qu’il y a une partie de l’immigration s’installant à Rennes qui est de plus en plus agressive et dangereuse, ce sont ou bien des étudiants, idéologues de passage, ou bien des petits bourgeois qui sont dans les beaux quartiers. La réalité populaire est toute autre. Avant, il y avait une population d’origine immigrée, qui sont tous aujourd’hui Français, et parmi lesquels certains étaient des délinquants sur Rennes. Aujourd’hui, il faut y rajouter tous ceux qui arrivent chaque semaine, qui sortent d’on ne sait où, en provenance du Maghreb, d’Asie ou d’Afrique noire. Ils paradent dans la ville, et la réponse judiciaire n’est pas du tout appropriée. Pourquoi est-ce qu’on ne les expulse pas ? Après tout, ils n’ont même pas demandé la permission pour être ici, c’est fou non ? »

Au sein de l’équipe municipale à majorité socialiste de Mme Appéré, il semblerait que l’idéologie l’emporte toutefois sur l’analyse du réel. Aucune mesure n’est vraiment mise en oeuvre pour plus de sécurité et de tranquillité . Et cela, malgré la grogne des policiers municipaux en première ligne sur le terrain, malgré la colère d’une partie du personnel municipal dans les quartiers difficiles. Un sujet sensible sur lequel nous reviendrons.

 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Voir les commentaires

PDF Bretagne: Réunion du bureau samedi à Lorient!

8 Décembre 2016, 11:21am

Publié par Nicolas Bretagne

PDF Bretagne: Réunion du bureau samedi à Lorient!

Réunion du Bureau restreint du PDF : Bretagne  

le 10 Décembre à 10h 15 à la permanence de LORIENT  !

 
Ordre du jour /
 
- Galette des Rois  du 28 Janvier 2017
 
Présidé par Carl Lang ! Président du PDF
 
Invité Jean-Marie LE PEN  Président d’ Honneur du FN 
 
 
- Législatives et Candidatures ! 
 
Questions diverses
 
Tél  J-P Félix     06 85 71 98 79


Source: PDF Bretagne

Voir les commentaires

Rennes. Lynchage d’un patron de bar : trois immigrés mis en cause

5 Décembre 2016, 00:10am

Publié par Nicolas Bretagne

Rennes. Lynchage d’un patron de bar : trois immigrés mis en cause

04/12/2016 – 15h00 Rennes (Breizh-info.com) – Le vendredi 2 décembre, à 4h du matin, le patron du bar « L’Aeternam » situé rue Saint-Michel, à Rennes, a été lynché par trois individus qui ont tenté de lui dérober la recette de la soirée (5000 euros).

L’homme n’a du son salut qu’à l’intervention d’une patrouille policière qui passait par là, au bon moment. Les trois individus ont été arrêtés : il s’agit de trois mineurs isolés étrangers – ce que la presse subventionnée a une fois de plus soigneusement évité  de mentionner.

En réalité deux d’entre eux sont des faux « mineurs isolés étrangers ». L’un est en effet né en 1998 au Maroc, l’autre en 1995 au Maroc. Quant au troisième il prétend être né en 2000 en Libye. Les trois individus, tous SDF et vivant dans des squats, sont des habitués de la place Sainte-Anne.  Ils ont été placés en détention provisoire, et seront jugés mardi.

Là encore, malgré de multiples affaires concernant les mineurs isolés étrangers qui sèment la terreur dans les rues de Rennes depuis des mois, il ne faut pas s’attendre à ce que des procédures d’expulsion immédiate soient mises en place.

Le 23 avril 2016, un portier du bar L’Aeternam avait été égorgé et assassiné en pleine rue Saint-Michel par un autre individu,

 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Voir les commentaires

Callac. Des collégiens chargés d’aider les migrants

4 Décembre 2016, 08:36am

Publié par Nicolas Bretagne

Callac. Des collégiens chargés d’aider les migrants

03/12/2016 – 11H15 Callac (Breizh-info.com) –Des collégiens de 4ème, au collège Gwer Halou de Callac ( Côtes-d’Armor), ont été chargés, dans le cadre de leur programme d’éducation morale et civique (sic) , d’organiser une collecte de produits d’hygiène au profit des migrants. L’information est révélée par l’hebdomadaire « l’Écho de l’Armor et l’Argoat »(mercredi 30 novembre 2016).

Le professeur d’histoire, qui enseigne également le programme d’éducation morale et civique, a fait intervenir un militant du collectif de gauche « on est du Kreiz-Breizh et on agit »Il a exposé les actions du collectif Utopia 56 – dont nous avions parlé il y a déjà quelques mois et qui est un des collectifs les plus mobilisés en France concernant l’accueil et la collaboration avec les migrants .

Les jeunes élèves du collège de Callac ont été ainsi incités à organiser une récolte de produits de première nécessité. Ils en ont récolté pour l’équivalent de 200 euros dans leur entourage. Ces produits sont expédiés à des migrants de Paris, via un camion piloté par le Collectif des voltigeurs du pays de Morlaix. A noter que la collecte se poursuit dans le collège, un établissement public, devenu lieu de dépôt pour les fournitures apportées aux migrants.

« Ce qui me gène là dedans, ça n’est pas que des gens viennent en aide aux migrants.» nous confie une maman d’élève. « Mais c’est que les enfants n’ont pas vraiment le choix – hormis à être stigmatisé – et qu’un collège public n’a pas à s’engager de la sorte car il s’agit d’un acte humanitaire certes, mais également politique. Et à ce que je sache, ces jeunes enfants mineurs n’ont pas le droit de vote, et doivent être protégés des idéologies de chacun. Ils décideront plus tard s’ils veulent aider, ou pas, les migrants ».

L’affaire n’a toutefois pas semblé choquer plus que cela parmi les habitants que nous avons contactés. « C’est de la solidarité, ça n’est pas politique » nous confie Anne avant de préciser « la solidarité n’a pas de frontières », en bottant toutefois en touche lorsque nous l’interrogeons afin de savoir pourquoi de telles initiatives n’existent pas, toute l’année, pour soutenir une partie de la population du Kreiz Breizh fortement touchée par la misère économique et sociale.

Contacté, les responsables de l’établissement n’ont pas donné suite à nos questions.

Utopia 56 est régulièrement invitée dans les collèges de Bretagne à prendre la parole devant les élèves. Il présente sa mission associative ainsi que la cause des migrants, sous un jour favorable  » of course « . Par ailleurs le collectif « on est du Kreiz Breizh et on agit » organisait récemment un fest-noz à Kergrist-Moëlou, pour les migrants. Durant ce concert a joué le groupe « Les Ramoneurs de Menhir », groupe arnacho-punk classé à l’extrême gauche, au côté de Titom, de Thomas Lotout, dit Titom, qui n’est autre que le bénévole, qui est intervenu dans l’enceinte du collège de Callac …

L’enseignement moral et civique (EMC) a été créé par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République. Ce nouvel enseignement – très contesté par de nombreux parents d’élèves et enseignants – est mis en œuvre de l’école au lycée depuis la rentrée 2015. Il se substitue aux programmes d’éducation civique existants à chacun des niveaux de l’école élémentaire, du collège et du lycée.

Selon le site de l’Education nationale , ce « catéchisme républicain » comme le surnomment certains, « doit transmettre un socle de valeurs communes : la dignité, la liberté, l’égalité, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect de la personne, l’égalité entre les femmes et les hommes, la tolérance et l’absence de toute forme de discrimination. Il doit développer le sens moral et l’esprit critique et permettre à l’élève d’apprendre à adopter un comportement réfléchi. Il prépare à l’exercice de la citoyenneté et sensibilise à la responsabilité individuelle et collective.».

 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

Source: http://www.breizh-info.com/2016/12/03/54294/callac-des-collegiens-charges-daider-les-migrants

Voir les commentaires

Viols à Rennes. Un Congolais de 33 ans placé en détention à Vezin le Coquet

1 Décembre 2016, 12:05pm

Publié par Nicolas Bretagne

Viols à Rennes. Un Congolais de 33 ans placé en détention à Vezin le Coquet

29/11/2016 – 05H00 Rennes (Breizh-info.com) – Un violeur récidiviste présumé, de nationalité congolaise, a été placé en détention à la maison d’arrêt de Vezin le Coquet, à la mi novembre 2016. Ce dernier, qui purgeait une peine pour viol à la prison de Fresnes, y a en effet été transféré alors qu’il est soupçonné d’être impliqué dans trois affaires de viols.

Le 10 décembre 2015, Magatte D était placé en garde à vue à Rennes, accusé de viol par une femme. Il avait été laissé libre à l’issue de sa garde à vue, avant que deux autres victimes ne dénoncent elles aussi, fin décembre 2015, des faits de viol commis par le même individu, qui se seraient déroulés le 6 novembre 2015 et le 30 décembre 2015.

Ces deux plaintes supplémentaires déposées, le juge d’instruction de Rennes avait alors ouvert une information judiciaire, mais l’homme avait fui vers la Belgique, se sachant recherché. Toutefois, un autre viol commis à Savigny-le-Temple (91) provoquera sa perte et son arrestation par d’autres services, avant ce transfert à la maison d’arrêt de Vezin le Coquet.

Le violeur présumé utilisait systématiquement le même mode opératoire sur ses victimes : draguer des jeunes femmes lui semblant faibles, leur proposer cadeaux et argent pour les dépanner, avant de les violer une fois arrivé à leur domicile.

L’individu a été présenté le 24 novembre à un juge d’instruction, mis en examen, et réincarcéré. À ce jour, l’homme, âgé de 33 ans, n’est sous le coup d’aucune procédure d’expulsion vers le Congo à sa sortie de prison.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

Source: http://www.breizh-info.com/2016/11/29/54039/rennes-violeur-recidiviste-congolais-detention-a-vezin-coquet

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>