Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

Articles avec #jean-marie le pen

En un tweet Jean-Marie Le Pen résume la ruine de notre pays à cause de l'invasion migratoire

7 Avril 2017, 07:31am

Publié par Nicolas Bretagne

En un tweet Jean-Marie Le Pen résume la ruine de notre pays à cause de l'invasion migratoire

Sur Twitter, le Président d'Honneur du Front National, résume tout : « Dette française : 2 200 milliards d'euros, prix de 40 ans d’immigration massive. »

 

Pour suivre Jean-Marie Le Pen sur Twitter : https://twitter.com/lepenjm

 

Source; Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Toutes les forces nationales et identitaires d'Occitanie rassemblées à Montpellier autour de Jean-Marie Le Pen.

23 Janvier 2017, 15:52pm

Publié par Nicolas Bretagne

Toutes les forces nationales et identitaires d'Occitanie rassemblées à Montpellier autour de Jean-Marie Le Pen.

Les forces nationales et identitaires d'Occitanie se sont retrouvées nombreuses samedi soir à Palavas-les-Flôts, près de Montpellier, à l'invitation du Comité Jeanne de l'Hérault autour de Jean-Marie Le Pen, Président d'honneur du Front national. Plus de 700 personnes s'étaient en effet inscrites pour le banquet et beaucoup d'autres sont venues écouter les intervenants. 

Il faut dire que la grande famille nationaliste était (presque) au complet puisque se sont succédés à la tribune les responsables des principales organisations patriotiques.

Ce fut d'abord, Stéphane Goepfert, Président du comité régional, qui fit un discours de bienvenue, puis se succédèrent : Lorrain de Sainte Affrique, Secrétaire général des Comités Jeanne, présenta son association aux multiples comités locaux, suivirent le délégué de Riposte laïque qui lu un message de Pierre Cassen, Président de cette courageuse organisation, retenu en Région parisienne ; Hocine Kader, émouvant représentant de la communauté Harquis très implantée dans la région rappela le sort peu enviable qui fut infligé aux siens par la Ve République ; Olivier Roudier, le dynamique animateur de la Ligue du Midi qui a largement contribué au succès de cette belle réunion ; Roland Hélie, au nom de Synthèse nationale, se félicita de voir se perpétuer ici, en terre languedocienne, l'esprit unitaire de notre dixième journée du 2 octobre dernier à Rungis cliquez ici, Pierre Vial, Président de Terre et peuple, fit une magnifique intervention avec la talent que nous lui connaissons et que nous apprécions ; Carl Lang, Président du Parti de la France, prouva avec brio que l'avenir de la droite nationale, sociale et populaire, au-delà des chimères momentanées de ceux qui veulent l'édulcorer de ses fondamentaux, est bien assuré.

Il revenait à Jean-Marie Le Pen, ovationné par la foule, de conclure ce meeting en redonnant l'espoir aux patriotes désorientés par les dérives des mauvais bergers qui sont sensés les représenter. Fidèle aux traditions, le fondateur du FN appela les Français à se retrouver nombreux le 1er mai prochain à Paris pour honorer Jeanne d'Arc. C'est à cette occasion qu'il donnera ses consignes de vote pour le second tour de l'élection présidentielle.

Un peu avant minuit la soirée, admirablement encadrée par les Mousquetaires du Président et par le SEP (le service d'ordre du Parti de la France), se termina sans incident et chacun repartit avec le sentiment d'avoir assisté à un événement majeur pour notre famille politique. Aux législatives de juin prochain les nationalistes authentiques rassemblés seront présents dans de nombreuses circonscriptions, donnant ainsi à la France non reniée l'occasion de dire haut et fort sa volonté de renaître.

 

Source: Synthèse nationale

Voir les commentaires

Jean-Marie Le Pen confirmé Président d'honneur du FN par la justice

17 Novembre 2016, 22:48pm

Publié par Nicolas Bretagne

Jean-Marie Le Pen confirmé Président d'honneur du FN par la justice

Bien qu'exclu sans ménagement par les nouveaux arrivants (avec la complicité de sa fille qu'il avait lui-même contribué à mettre en place), Jean-Marie Le Pen vient d'être confirmé par le TGI de Nanterre, ce jeudi après-midi, au poste de Président d'honneur du Front national.

D'ores et déjà le co-fondateur du FN a annoncé qu'il participerait aux réunions des instances dirigeantes du mouvement comme sa fonction l'autorise. Cette décision du tribunal met en lumière les faiblesses de l'équipe qui entoure actuellement la candidate Marine Le Pen. Celle-ci prétendait avoir un dossier en béton mais, visiblement, cela n'a pas suffit.

Après le flop de la rose bleue d'hier, la semaine s'avère être rude pour le parti néo-frontiste. La perspective de voir le Président Le Pen assister aux réunions n'enchante guère, dit-on, les amis de Marine Le Pen. Ça promet...

Cela étant dit, on peut s'interroger : Jean-Marie Le Pen, homme de conviction attaché aux valeurs et aux idées, a-t-il vraiment sa place au milieu de ceux qui ont participé au parricide ? N'a-t-il pas beaucoup mieux à faire ? Il y a bien longtemps que ses vrais amis ne sont plus au FN et il le sait bien.

 

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com

Voir les commentaires

Jean-Marie Le Pen : Africains et Européens n'ont pas le même « âge mental et biologique »

22 Octobre 2016, 12:22pm

Publié par Nicolas Bretagne

Jean-Marie Le Pen : Africains et Européens n'ont pas le même « âge mental et biologique »

Le fondateur du FN est revenu sur la série de violences qui ont récemment visé le corps enseignant, et la juge notamment due au brassage ethnique dans les classes.

« Pas un jour ne passe sans qu'un enseignant ne soit agressé, de l'école primaire en passant par le collège jusqu'au lycée, quelle est la raison de cette débâcle ? », lance Marie d'Herbais dans son « journal de bord » hebdomadaire.

Pour Jean-Marie Le Pen, « il y a beaucoup de raisons. L'une d'entre elle tient à l'attitude laxiste et complaisante du corps enseignant (…) L'enseignement public, et par contagion, peut-être un peu le privé, est profondément marxisé, ou peut-être même pire encore anarchisé. Il était de bon ton de considérer que l'enfant est roi. Il n'y a pas d'autre accès à la connaissance que le travail, l'effort. Et cela ne se fait pas dans une ambiance de vacances permanentes ».

L'autre explication de ces évènements se trouve selon lui dans « l'ambiance de melting-pot (brassage ethnique, ndlr) physique ». L'eurodéputé regrette de voir mis « dans la même classe des jeunes Africains de 14 ans avec de jeunes Européens du même âge. Mais ils n'ont pas le même âge biologique, ni le même âge mental, ni le même niveau de connaissance et d'éducation », estime Jean-Marie Le Pen, dans la lignée des saillies ethno-différencialistes dont il a le secret.

 

Source : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2016/10/21/25005-20161021ARTFIG00303-jean-marie-le-pen-africains-et-europeens-n-ont-pas-le-meme-age-mental-et-biologique.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&xtor=AL-155-[twitter]#link_time=1477068682

Voir les commentaires

Législatives 2017 : Jean-Marie Le Pen espère soutenir 400 candidatures

29 Septembre 2016, 06:24am

Publié par Nicolas Bretagne

Législatives 2017 : Jean-Marie Le Pen espère soutenir 400 candidatures

Quelques jours avant le passage de Jean-Marie Le Pen devant le tribunal de Grande instance de Nanterre, le 5 octobre, dans l’affaire qui l’oppose au FN quant à son exclusion, le camp du fondateur du parti frontiste fait savoir qu’il espère bien peser sur les législatives. Et avoir de nombreux candidats en juin 2017 face aux candidats présentés par sa fille.

Dans les colonnes du Figaro de ce mercredi 28 septembre, le président d’honneur déchu du FN se prépare à dégainer les armes et les candidatures aux législatives. Ainsi apprend-on que le camp Jean-Marie Le Pen a déjà trouvé une soixantaine de candidats. Un chiffre auquel il faut ajouter la centaine de circonscriptions couvertes par le Parti de la France de Carl Lang avec lequel le "Menhir" fait équipe.

L’objectif final ? Présenter près de 400 candidatures. "Le chiffre de 300 à 400 circonscriptions paraît envisageable. On y arrivera", assure au Figaro Lorrain de Saint Affrique, le collaborateur parlementaire de Jean-Marie Le Pen.

Source : http://lelab.europe1.fr/jean-marie-le-pen-espere-presenter-pres-de-400-candidats-dissidents-au-fn-aux-legislatives-2858368

Voir les commentaires

Marine Le Pen "tente une aventure assez macronienne" et court à l'échec, dénonce Lorrain de Saint Affrique

3 Septembre 2016, 16:39pm

Publié par Nicolas Bretagne

"L'hémorragie de militants atteint la cote d’alerte" au FN, selon Lorrain de Saint Affrique, qui assure qu'un grand nombre rejoignent Jean-Marie Le Pen.
"L'hémorragie de militants atteint la cote d’alerte" au FN, selon Lorrain de Saint Affrique, qui assure qu'un grand nombre rejoignent Jean-Marie Le Pen.

Alors que Marine Le Pen a fait ce samedi sa rentrée politique à Brachay (Haute-Marne), le bras droit de Jean-Marie Le Pen et secrétaire général des Comités Jeanne Lorrain de Saint Affrique a répondu aux questions de "FranceSoir". Face à une présidente du parti qui selon lui "part vers la gauche" et court à l'échec en 2017, il assure que le "camp national" se prépare sous l'égide de son leader historique. Et n'écarte aucune option.

"Sauver ce qui peut l'être". Alors que Marine Le Pen a fait ce samedi 3 sa rentrée politique à Brachay, en Haute-Marne, comme chaque année depuis trois ans, le camp de son père, toujours en procès avec le parti depuis son exclusion en août dernier, se prépare.

"Il y aura aux législatives de 2017 des candidats dans toutes les circonscriptions estampillés Jean-Marie Le Pen", prévient ainsi un Lorrain de Saint Affrique redevenu bras droit de Jean-Marie Le Pen et désormais secrétaire général des Comités Jeanne, le mouvement des fidèles du patriarche de la famille Le Pen. Et d'avertir: "sur la question présidentielle, Jean-Marie Le Pen fera connaître son choix le moment venu".

Marine Le Pen fait ce samedi sa rentrée politique. Une rentrée dont ont totalement disparu le nom et le logo du Front national...

"Si elle avait voulu imaginer un moyen pour ne pas réussir en 2017, je crois qu'elle aurait rassemblé tous ces éléments. Elle va croiser l'opinion française, s'en éloigner, au moment où celle-ci se rapproche des fondamentaux du FN. A un stade de la campagne, l'opinion et Marine Le Pen, comme le Front national actuel, se croiseront. A trop pencher vers la gauche, avec des arguments de gauche, au lieu de convaincre ceux qui votaient à gauche de passer à droite. Employer des codes de gauche ne fera que contribuer à éparpiller les adhésions et risquer l'échec, dès, peut­ être, le premier tour de l'élection présidentielle.

"En supprimant la flamme (symbole du parti, NDLR), en gommant son nom même et le nom du Front national, Marine Le Pen tente une aventure assez +macronienne+, lourde d'incertitudes".

Il faut donc un autre candidat nationaliste, face à Marine Le Pen, en 2017?

"Il y aura aux législatives de 2017 des candidats estampillés Jean­ Marie Le Pen dans une large majorité des circonscriptions. Non pas dans un esprit de dissidence ou de divisions, mais de maintien du cap national abandonné par le FN dans sa forme d'aujourd'hui. "Tant de militants désespérés veulent abandonner le combat que nous devions, sous l'égide de Jean-Marie Le Pen, leur offrir ce moyen de continuer le combat si nécessaire pour le pays.

"Sur la question présidentielle, Jean­ Marie Le Pen fera connaître son choix le moment venu. Marine or not Marine... C'est une question de programme".

Vous vous préparez donc?

"Autour de Jean­ Marie Le Pen nous rassemblons la famille nationale au sens large. La base patriote se manifeste de toute la France, les journées que je vis comme secrétaire général des Comités Jeanne sont riches et denses.

"Qui souhaite nous rejoindre? Les meilleurs, les plus expérimentés, les plus engagés. Il y a 577 circonscriptions législatives, je pense qu'on va y être le plus souvent présent.

"Au FN d’aujourd’hui, la mode est aux purges, les militants sont sous pression, surtout quand il s'agit de catholiques assumés. Malgré l’ampleur du mouvement de la Manif pour tous, Marine Le Pen passe en force et assume le choix brutal que tout ce qui est trop catholique doit être écarté".

Un rapprochement semble compromis tant Marine Le Pen semble vouloir tourner la page de son père. Certains dénoncent même une chasse aux sorcières menée au sein du parti.

"Condamner la base militante à un rôle de figuration, chasser tous les vrais fidèles pour leur substituer des jeunes diplômés sous l'égide de Florian Philippot, dans une sorte de grand remplacement, tout cela ne permet pas d'envisager rationnellement un avenir solide. Quand on a 23 ans, qu'on est déjà conseiller régional et qu'on croit devenir député l'année prochaine, on est fidèle à celui qui vous a donné une investiture. Si cela ne prépare pas à une adhésion au système, avec les méthodes du système...

"La position de Jean­-Marie Le Pen est de vouloir rassembler le camp national ,dans le sens le plus large possible, seule stratégie permettant d'envisager des victoires.

"La démarche de Jean­-Marie Le Pen, qui n'a rien à voir avec le plan personnel ou sa relation avec sa fille, c’est de sauver ce qui peut encore l'être".

Quelles sont ces relations, justement?

"A Montretout (la résidence familiale, NDLR), auprès de Jean­ Marie Le Pen, nul ne prononce un mot désagréable concernant Marine Le Pen. Nous sommes calmes, nous regardons la politique de la façon la plus objective possible. Depuis un an, Jean­-Marie Le Pen n’émet aucune menace, uniquement des conseils. Personne dans l’entourage n’oublie qu'elle est sa fille et que la dignité appelle à la retenue".

Elle, par contre, aurait oublié qu'il est son père?

"Nous étions en Guinée Equatoriale au mois de mai à l’invitation du Président Obyang. La plupart des dirigeants africains qui sont venus voir Jean­-Marie Le Pen à cette occasion lui ont dit: +conseillez à votre fille si vous lui parlez encore de ne pas venir dans mon pays. Chez moi le parricide passe très mal+. Ça ne lui fait pas plaisir d'entendre ça, c'est sa fille, mais il comprend le conseil".

Quelles bases programmatiques pourraient encore permettre un rapprochement entre Jean­-Marie Le Pen et sa fille?

"Lorsque Florian Philippot se réjouit, montre de l'intérêt au programme de Montebourg, par exemple, nous comprenons que cela lui parle, lui qui se réclame du chevènementisme, du souverainisme de gauche. Nous pensons qu'il y a au cœur de cette idéologie tout ce qui a fait couler la France depuis quarante ans.

"J'insiste sur le fait qu'il n'y a là rien de personnel. Jean­-Marie Le Pen a toujours évalué Florian Philippot comme quelqu'un qui n'a jamais dissimulé ses valeurs: le bras droit (de gauche) de Marine Le Pen a notamment toujours proclamé qu'il n'aurait jamais voté FN du temps de Jean-Marie Le Pen. Il a parfaitement le droit d'occuper cet espace, qui n'a toutefois pas grand chose à voir avec les orientations fondamentales du Front national. Et ça doit les combler, puisqu'ils renoncent maintenant à s'appeler Front national".

Est­-ce à dire que Florian Philippot aurait en quelque sorte "marabouté" Marine Le Pen?

"Tout procède de la responsabilité de la présidente du FN, Marine Le Pen. Florian Philippot croit pouvoir générer des fidélités, dans une perspective de plus en plus personnelle et de moins en moins lepéniste.

"Ayant tenté de faire exclure Jean­ Marie Le Pen, ce qui n'est pas fait puisque nous avons rendez-vous devant la justice le 5 octobre, ayant convaincu Marine qu'il fallait s'appeler Marine et non plus Le Pen, que la flamme du FN doit s'éteindre comme marque et comme symbole... Qu'est­ ce qui lui manque maintenant? Il lui reste deux Le Pen à faire disparaître et un nom à changer.

"Mais l'hémorragie de militants atteint la cote d’alerte. On parle des nouveaux arrivants, mais pas de ceux qui quittent le parti. La moitié du FN officiel ne figure plus objectivement dans les effectifs réels du Front national".

Ces militants rejoignent Jean­-Marie Le Pen?

"Ils sont en train de le faire à un rythme qui s’accélère. Depuis qu'il a annoncé sa décision d’accorder l’étiquette +Le Pen+ aux législatives de 2017, nous sommes saisis de nombreuses demandes.

"J'entends les dirigeants du Front national dire qu'ils ne sont pas inquiets car cela n'aura pas de conséquence. Hé bien qu'ils ne soient pas inquiets... Ils ne se sentent pas menacés? Très bien, appelons cela les ambitions apaisées.

"Florian Philippot repasse sans arrêt son grand oral de l'ENA dans les matinales télévisées... Haut fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, il ne manque pas de qualités technocratiques. On peut lui faire confiance car il a fait les mêmes études que François Hollande, HEC et l'ENA. O ne sent guère les vibrations affectives.

"Marine Le Pen avait besoin de quelqu'un ayant son profil, pour s'affranchir de la manière dont elle avait négligé l’étude approfondie des dossier de fond et la rendre vite compétente sur de nombreux sujets".

C'est pour ces raisons que Marine Le Pen est beaucoup moins présente dans les médias ces derniers mois?

"Je crois qu'elle fait trop confiance aux enquêtes d'opinion. Florian Philippot et son frère Damien, qui est à la tête de l'Ifop, lui ont vendu une approche scientifique de la société qui lui fait perdre progressivement ce qui était un de ses points forts, l’intuition.

"A­ t­-elle une chance certaine d'être au second tour de la présidentielle aujourd'hui? Ayant fracturé sa famille politique en lâchant la proie pour l'ombre, ne serait­-ce pas l'ombre qui sera au rendez-vous?"

Auteur : Propos recueillis par Pierre Plottu

Source : http://www.francesoir.fr/politique-france/marine-le-pen-tente-une-aventure-assez-macronienne-et-court-lechec-denonce-lorrain

Voir les commentaires

La réaction de Jean-Marie Le Pen

15 Juillet 2016, 16:54pm

Publié par Nicolas Bretagne

La réaction de Jean-Marie Le Pen

Communiqué de Jean-Marie Le Pen, Président d'honneur du FN :

Le langage de la guerre ne suffit plus, il faut désormais déployer tous les moyens de la guerre.

La nation française est menacée dans son existence par le terrorisme islamiste. Considérerons-nous en état de légitime défense !

Agissons, dans la voie, s’il le faut, de l’union nationale, au sens politique et militaire.

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2016/07/15/la-reaction-de-jean-marie-le-pen-5826459.html

Voir les commentaires

Dimanche 17 avril 2016 : Congrès Nationaliste !

14 Avril 2016, 06:20am

Publié par Nicolas Bretagne

Dimanche 17 avril 2016 : Congrès Nationaliste !

Le grand rendez-vous traditionnel est de retour !
Un programme varié dans une belle ambiance d'amitié française !
http://www.congres-nationaliste.fr/

En plus d'être un événement politique majeur pour notre courant de pensée, ce congrès est aussi l'occasion de passer un bon moment entre Français authentiques, de retrouvailles entre camarades, et peut-être d'utiles achats.

Venez en famille, avec vos amis, et repartez de très bonne humeur !

Vous sont proposés :

- Des tables rondes et interventions politiques avec des personnalités qualifiées sur l'actualité et le thème du Congrès.

- De très nombreux stands : organisations politiques, associations culturelles ou humanitaires, journaux et revues, librairies, boutiques (vêtements, musique, vins, bijoux, accessoires, etc.), artisans patriotiques, écrivains (dédicaces), comptoirs des provinces de France.

- Une buvette, avec boissons de toutes sortes et casse-croûtes.

- Des plateaux-repas de bonne qualité seront en vente.

- Des animations musicales.

- Une messe traditionnelle, le matin.

Source et plus d'infos : http://www.congres-nationaliste.fr/

Voir les commentaires

La lettre ouverte de Jean-Marie Le Pen au premier Ministre

8 Avril 2016, 06:14am

Publié par Nicolas Bretagne

La lettre ouverte de Jean-Marie Le Pen au premier Ministre


Eric LHULLIER Gatteville, le 23/03/2016
Ancien élève de l’Ecole Polytechnique
et de l’Ecole Nationale d’Administration
Ingénieur Général de l’Armement ( 2S )
6 Ter, Le Pavé 50760 Gatteville-le Phare

Monsieur Manuel VALLS, Premier Ministre

57 rue de Varenne 75007


Monsieur le Premier Ministre,

En tant que Premier Ministre, vous êtes, je pense, le principal artisan de la communication du Gouvernement. Je vais donc user de la liberté du courrier privé pour vous faire part de l’indignation que m’inspire la campagne intitulée « Tous unis contre la haine », consacrée à l’antiracisme. Ces vidéos, repassées ad nauseam sur les télévisions, sont ignobles, tant par l’image que par le commentaire, axé sur les crachats et le sang. Et odieuses, car elles visent à culpabiliser les Français dits de souche d’une manière scandaleusement injuste.

Leur premier objectif est l’islamophobie. Et on nous montre en particulier une séquence où trois Français, du genre skinhead probablement, agressent un Maghrébin isolé. C’est oublier que la quasi-totalité des agressions de ce type sont commises par des Maghrébins, de préférence en groupe, et que les victimes sont des Français de souche. Telle est la réalité, quotidienne et le plus souvent occultée. Et cette réalité va de l’insulte et des menaces usuelles à l’agression physique, voire au meurtre et aux massacres aveugles, comme au Bataclan ou à Bruxelles. Ces massacres sidèrent. Mais le meurtre isolé d’un retraité français intéresse moins les médias que la mort de racailles qui se sont cachées dans un poste EDF à haute tension.

Pour diluer un peu le problème, cette campagne s’attaque aussi à l’antisémitisme. Là aussi, c’est oublier que la quasi-totalité des actes antisémites commis en France sont le fait de Musulmans. Dont vous avez d’ailleurs si longtemps pris le parti au temps où, comme maire d’Evry, vous étiez un fervent défenseur de la cause palestinienne, avec l’antisionisme tangentant l’antisémitisme que cela implique.

Cette campagne est couplée avec une « grande enquête », confiée à une société spécialisée dans les opérations de « testing ». Cette enquête a pour but de savoir si les gens qui portent un nom arabe sont discriminés à l’embauche. Il était parfaitement inutile de mettre le contribuable à contribution pour cela. N’importe qui vous aurait apporté gratuitement la réponse. Et cette réponse est évidemment OUI. La question intéressante était de savoir pourquoi, et, éventuellement, comment y remédier. Le pourquoi est évidemment la méfiance qu’ils suscitent. Et cette méfiance est indépendante de ce que la pensée unique veut ramener à la peur. Ce qui « pourrit » la vie ne fait pas nécessairement peur. Or le patron qui envisage d’embaucher un de ces nouveaux Français sait qu’il multiplie ses chances d’aller au devant de complications : revendications religieuses ( auxquelles la loi El Khomry ouvre grand la porte ), récriminations de toute sorte, difficultés relationnelles avec les « de souche », voire attentats en interne ( AZF Toulouse ? ), le tout justifié par le soupçon de racisme et la victimisation qui en découle. Ce qui suscite cette méfiance est objectif et relève de la vie de tous les jours, sans qu’il soit besoin d’évoquer des choses qui pourraient évidemment faire peur, comme la décapitation d’un patron. On peut aussi aller plus loin et se demander la raison de ces conduites qui provoquent la méfiance des « Gaulois ». Et là, tout s’éclaire : c’est de notre faute ! Je ne fais pas là de l’humour, Monsieur le Premier Ministre. C’est notre faute, car nous sommes coupables de ne pas les aimer suffisamment et, très logiquement, ils réagissent en étant revendicatifs, voire agressifs, éventuellement violents et in fine meurtriers. C’est notre faute ! J’en conviens en battant ma coulpe. Mais c’est aussi notre droit ! Nous avons le droit de ne pas les aimer, ou plus exactement de ne pas aimer qu‘ils s‘installent en grand nombre sur notre territoire, y prolifèrent, en dénaturent l’identité, y révèrent leur livre saint, le Coran, qui est un torrent fou d’appels au meurtre des infidèles que nous sommes, et attendent, paisiblement et en faisant beaucoup d’enfants ou dans la violence du célibat djihadiste, de nous imposer la loi de leur future majorité. Et ce droit de ne pas les aimer et de ne pas vouloir de leur présence envahissante est légitime, même si l’expression publique de tels sentiments est illégale et si le seul credo qui ait droit de cité dans notre République masochiste est la sacro-sainte « intégration ». Je ne sais même pas si j’ai le droit de penser ( sans même le dire… ) que, si j’avais une fille à marier, je préfèrerais qu’elle me donne des petits-enfants avec un grand blond de type nordique, doté d’un QI de 150, plutôt qu’avec un petit brun au QI de 70 et de type méditerranéen, expression policière que j’ai toujours trouvée bizarre car elle ne fait pas de distinction entre les habitants des rives Nord et Sud de la Méditerranée. En effet, cette opinion peut être taxée de racisme. Or, comme la propagande officielle nous le serine, « Le racisme n’est pas une opinion, mais un délit ». A ce compte, les tribunaux risquent de crouler sous les dossiers de futurs beaux-pères ! Mais les Espagnols, que vous devez très bien comprendre, aimaient ils les Maures…. qu’ils ont mis sept siècles à chasser de chez eux ? Et aurait-il été souhaitable de les « rééduquer » pour qu’ils les aiment ? Je ne le crois pas. C’est pourtant ce que vous êtes en train d’essayer de faire avec la France. Mais je dois à la vérité de dire que vous n’êtes pas le premier dans cette voie, où la droite que j’appelle collabo est aussi zélée que la gauche dite caviar.

Vous serez certainement choqué par ce vocable de gauche caviar, car l‘image que vous souhaitez donner de vous est celle du fils de pauvres Républicains espagnols fuyant la dictature franquiste. Et je reconnais que vous pouvez donner le change, car votre style est fait de hargne, contrairement à l’élégance nonchalante d’un Fabius, qui propose une version moins virulente de cette gauche caviar. Mais votre hargne n’est pas celle du prolétaire, c’est celle de l’imposteur. Vous n’êtes pas un fils de pauvre. Votre famille est constituée, côté paternel, de riches banquiers espagnols franquistes et, côté maternel, de marchands d’art et de colons italiens ayant fait fortune en Afrique. On ne peut donc pas dire que le manque de moyens de vos parents vous a empêché de faire des études un peu difficiles.

La France vous a, me semble t’il, extraordinairement bien traité. Alors pourquoi, en y implantant à toute force des populations du Tiers-Monde, votre nouvel électorat depuis que les classes populaires ont quitté le PS, en faites vous un objet de raillerie et de mépris de la part des étrangers qui ont le respect d’eux-mêmes ? Georges Marchais, Paul Mercieca, vieux Communistes qui aimaient leur Peuple et s‘opposaient à l‘immigration, revenez, les social-traitres sont devenus fous ! Pourquoi cette outrecuidance qui vous pousse à nous asséner continuellement des leçons de civilisation française et de valeurs républicaines et droitsdel‘hommistes qui sont devenues en réalité les outils de notre déclin, puis de notre destruction ? Comment osez-vous, dans un accès de rage démente, insulter Marion Maréchal-Le Pen à la tribune de l’Assemblée en lui disant qu’elle n’est pas la France, elle dont l’ADN incarne depuis toujours la France que nous aimons, alors que vous ne représentez temporairement la France que par une fiction juridique, d‘ailleurs due à l‘électorat musulman. Et j’ajouterai, comment Madame Hidalgo ose t’elle abonder en ce sens en dénonçant à la radio la prétendue « stupidité » de Marion ? De quel droit et grâce à quels mérites ?

Et puisque j’évoque une Espagnole que la France a également très bien traitée, vous me permettrez de me demander quel effet ferait à ces fiers Espagnols le fait d’avoir un Premier Ministre français, une maire de Madrid française, un patron français de leur principal syndicat, et un Français comme présentateur vedette de la télévision publique, qui se conduiraient comme leurs homologues espagnols en France. Avec, notamment, un Premier Ministre insultant une jeune députée, icône de millions d’électeurs espagnols, à la tribune des Cortès. Je crois que l’idée est tellement loufoque qu’elle ne pourrait même pas les effleurer. Ou alors, ce serait pour dire « Qu’ils repassent de l’autre côté des Pyrénées et qu’ils y restent ». En pareil cas, les Français, que l’on dit arrogants mais qui se comportent bien souvent comme des paillassons ( leurs plus hautes autorités se disent, d’un air grave, en guerre, mais leurs ministres, dont notamment le plus concerné, celui de l‘Intérieur, continuent à jouer les bisounours et à débiter des fadaises comme des robots mécaniques ), n’hésiteraient pas à reconnaître que : « Les Espagnols sont meilleurs que nous ! ».

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de mes marques extérieures de respect.

Source : jeanmarielepen.com, francejamet.fr,

Voir les commentaires