Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

Articles avec #election presidentielle 2017

Les quatre erreurs de campagne de Marine Le Pen, selon l'ex-frontiste Bruno Mégret

17 Mai 2017, 19:00pm

Publié par Nicolas Bretagne

Les quatre erreurs de campagne de Marine Le Pen, selon l'ex-frontiste Bruno Mégret

L'ancien numéro 2 du Front national critique la stratégie adoptée par Marine Le Pen pendant la présidentielle. « Les électeurs de la droite nationale (…) ont été dépossédés d'une partie de leurs idées », affirme-t-il.

Sa parole est rare mais trouve encore de l'écho à la droite de la droite. Bruno Mégret, l'ancien bras droit de Jean-Marie Le Pen, instigateur de la scission du FN en 1998, juge sévèrement la campagne présidentielle de Marine Le Pen dans une tribune publiée, ce jeudi, sur le site identitaire Polémia. Alors que le FN traverse une crise, il estime que le parti a raté une «fenêtre historique» et obtenu des «résultats médiocres», compte tenu de la situation jugée «favorable» dans laquelle il a abordé l'élection. «Il est impossible de (…) qualifier de succès» les résultats de Marine Le Pen, assène-t-il, malgré les 10,6 millions de voix obtenues au second tour de la présidentielle par la candidate, un record pour le Front national.

Bruno Mégret impute quatre erreurs de campagne à la fille de Jean-Marie Le Pen: l'accent mis sur «le discours de la sortie de l'euro et de l'Europe» ; un programme social «digne de la gauche des années 1970», qui aurait coupé la candidate de «l'électorat des PME, des artisans et des professions libérales» ; son appel aux «Insoumis» de Jean-Luc Mélenchon, «qui ne pouvait qu'éloigner d'elle l'électorat des Républicains». Enfin, il met en cause «l'arrogance et (…) la grossièreté» d'une candidate qui «a privilégié, dans les débats, le constat et l'attaque» selon lui. Une référence à peine voilée au débat de l'entre-deux tours, désapprouvé jusque dans les rangs du FN.

Axer la campagne sur «l'immigration», «l'islamisation» et «l'insécurité»

A l'inverse de cette stratégie, «il fallait conserver un positionnement de droite» explique le fondateur du Mouvement national républicain (MNR), partisan d'une union des droites, pour qui «le principal réservoir de voix» se trouvait aux Républicains. «C'est en récupérant leurs électeurs et éventuellement certains de leurs cadres et de leurs élus de base qu'aurait pu se constituer autour du FN une nouvelle et grande force politique capable de devenir majoritaire dans le pays», tranche-t-il.

Axer la campagne sur la souveraineté nationale et le référendum sur la sortie de l'euro a affaibli la candidate, juge Bruno Mégret. Il détaille ce qui ressemble, en creux, à une profession de foi: «Les sujets de “l'immigration, de l'islamisation et de l'insécurité” auraient dû constituer les thèmes majeurs de la campagne de Marine Le Pen.» Loin de la ligne anti-euro défendue par le vice-président du Front national, Florian Philippot: «Il aurait fallu proposer non pas la sortie de l'Union mais (…) une Europe à la carte», et «demander la transformation» de l'euro plutôt que de réclamer que la France abandonne la monnaie unique, estime Bruno Mégret.

«Les électeurs de la droite nationale n'ont pas seulement été frustrés d'un grand succès électoral, ils ont été dépossédés d'une partie de leurs idées et privés des perspectives de voir, demain, leurs convictions triompher», assure celui qui est actuellement expert des eaux et forêts au Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD, rattaché au ministère de l'Ecologie).

«Trancher entre les lignes souverainiste et identitaire»

Bruno Mégret appelait déjà de ses vœux, dans les années 1990, un rapprochement avec la droite la plus conservatrice, et une «dédiabolisation» du FN, qu'il a théorisée. Le parti de Marine Le Pen a mené le second projet, avec le concours des anciens mégrétistes Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont, et Nicolas Bay, secrétaire général du FN.

Mais de nombreuses voix s'élèvent au Front national pour vanter une «union des droites», qui serait bâtie sur une ligne libérale et identitaire. A l'image du maire de Béziers Robert Ménard, affilié au FN, qui a déclaré ce mercredi, à propos de la mise en retrait de la députée FN Marion-Maréchal Le Pen: «Peut-être que c'est le moment de prendre des décisions, de trancher entre les deux lignes souverainiste et identitaire», plaidant ouvertement pour la seconde. Un arbitrage ajourné à l'après-législatives: «Ce n'est pas l'heure des états d'âme» a déclaré ce vendredi le numéro trois du Front national, Nicolas Bay.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/05/12/35003-20170512ARTFIG00295-les-quatre-erreurs-de-campagne-de-marine-le-pen-selon-l-ex-frontiste-bruno-megret.php

Voir les commentaires

92 % des musulmans ont voté pour Emmanuel Macron

10 Mai 2017, 16:34pm

Publié par Nicolas Bretagne

92 % des musulmans ont voté pour Emmanuel Macron

Une écrasante majorité de musulmans a voté en faveur du candidat du mouvement En Marche, Emmanuel Macron, élu dimanche huitième président de la Ve République, selon un sondage Ifop pour La Croix et Le Pèlerin.

L’ancien ministre de l’Économie a obtenu 92 % des suffrages exprimés par les pratiquants musulmans.

M. Macron a obtenu 67 % des suffrages exprimés par les protestants contre 62 % pour les catholiques.

 

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Macron, ou la stratégie du chaos

1 Mai 2017, 20:34pm

Publié par Nicolas Bretagne

Macron, ou la stratégie du chaos

Il est aujourd’hui malvenu de parler de la nation, seule la république est citée. Or, la république, comme la monarchie, est un système politique qui est au service de la nation. Il est utile de rappeler que sans nation, pas d’État, pas de république, pas de démocratie, pas de citoyens, pas de solidarité, pas d’électeurs et pas d’élus…

Au nom du monde libre, Macron permettra aux spéculateurs internationaux de piller l’économie de la France, comme il l’a déjà fait lors de son passage comme ministre.

Pour éviter la rébellion, avec les « élites » il poursuivra la déstructuration de la cohésion du peuple et de la nation pour créer le chaos en accélérant :

– L’immigration massive et incontrôlée, qui a pour objet de détruire la cohésion du peuple de l’intérieur par la création d’une société multiculturelle. Présentée comme tolérante et généreuse, cette stratégie pernicieuse et perverse a pour objet de diviser pour régner.

– Le laisser-faire de la délinquance, marginalisant les nouveaux arrivants qui ne pourront jamais s’intégrer et, moins encore, s’assimiler.

– Le terrorisme psychologique, qui interdit toute velléité de rébellion du peuple si peu souverain, nie l’existence d’une identité nationale qui ne serait que le fait de « beaufs » racistes, esclavagistes, colonisateurs, franchouillards, incultes et picoleurs. Cette image n’incite pas les nouveaux arrivants à prendre une telle identité. Pourtant, la nation est par excellence l’espace dans lequel s’expriment l’identité et la culture fondées sur une histoire, bases du vivre ensemble.

– L’acharnement policier, juridique, fiscal et administratif vis-à-vis des citoyens laborieux.

La république et la nation sont en danger. La poursuite de l’endettement public justifiera la nécessité de vendre le patrimoine, y compris stratégique, aux « copains ».

L’Homme est d’une espèce grégaire.

Il a un besoin d’appartenir à un groupe, qu’il soit religieux, ethnique, tribal ou national. Sans identité, que la nation française n’a bientôt plus, et sans repères, des jeunes en recherche vont se réfugier dans des extrémismes qui leur donnent une illusion d’être. Cette stratégie du chaos est au service d’une gouvernance mondiale qui ne pourra plus être contrée par des nations et des peuples déstructurés.

Cette stratégie mortifère a déjà été engagée avec les révolutions colorées qui, aujourd’hui, ensanglantent le Moyen-Orient. Les musulmans, dont on stimule le fanatisme, sont utilisés pour « faire le boulot », pour reprendre la formule de notre ex-ministre des Affaires très « étrangères ».

Stop au vol et au viol de la démocratie ! Les manipulations engagées par le pouvoir pour cette élection mettent en évidence qu’il ne faut pas confier le pouvoir à la gauche : elle refuse de le restituer.

La justice et la presse sont, en principe, des piliers de la démocratie. Ils devraient être les ultimes remparts contre les coups d’État et non pas les organisateurs. Nous constatons que des juges et des journalistes, enfermés dans leurs certitudes, abusent de leur indépendance pour nous imposer leurs dogmes, oubliant leurs devoirs de servitude vis-à-vis de la démocratie. Il nous faut faire respecter les principes de notre Constitution.

La république, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. La souveraineté nationale appartient au peuple… Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.

 

Serge Grass

 

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Parti de la France appelle à faire battre Macron le 7 mai

1 Mai 2017, 19:47pm

Publié par Nicolas Bretagne

Le Parti de la France appelle à faire battre Macron le 7 mai

Communiqué du Parti de la France

Le bureau politique du Parti de la France réuni le samedi 29 avril a réaffirmé sa volonté de faire battre Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle.

L’intérêt national est d’éviter à la France un nouveau quinquennat de la gauche mondialiste, immigrationniste et antinationale.
 
Par ailleurs, Le Parti de la France participera ce lundi 1er Mai à Paris au défilé en Hommage à Jeanne d’Arc organisé par Jean-Marie LE PEN et les Comités Jeanne.
 
Dès le lundi 8 mai, Carl Lang et le Parti de la France s’engageront dans la campagne des élections législatives afin de faire enfin entendre la voix de la droite nationale et de la résistance à la colonisation étrangère et à l’islamisation de la France.

 

Source: Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Nicolas Dupont-Aignan a conclu un accord avec Marine Le Pen et appelle à voter pour elle

1 Mai 2017, 19:41pm

Publié par Nicolas Bretagne

Nicolas Dupont-Aignan a conclu un accord avec Marine Le Pen et appelle à voter pour elle

Après maintes tergiversations, hésitations et tractations, Nicolas Dupont-Aignan appelle à voter pour Marine Le Pen avec qui il a conclu « un accord de gouvernement ». Un poste de 1er Ministre lui a sûrement été promis. Il fera campagne avec la candidate du Front National pour le 2nd tour de l'élection présidentielle.


Source: Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Présidentielle 2017 : le changement, c’est maintenant !

25 Avril 2017, 15:39pm

Publié par Nicolas Bretagne

Présidentielle 2017 : le changement, c’est maintenant !

21 avril 2002, 23 avril 2017… Il y a, ainsi, des soirées enchanteresses. Avec généralement le même comique de répétition : vote des pleins pouvoirs, jadis au maréchal Chirac et, ce soir, au maréchal des logis Macron. Avec encore overdose de moraline, valeurs, conscience et éthique. Et métaphores guerrières de circonstance : faire front tout en resserrant les rangs sur fond de mobilisation générale.

Plus sérieusement, ce premier tour de l’élection présidentielle aura au moins présenté la saveur de l’inédit. Un Président entré dans l’Histoire en en sortant ; contrairement à ses prédécesseurs, il n’a pas brigué de second mandat. Pas de candidats communiste ni écologiste en lice ; une première dans l’histoire de la Cinquième. Et deux candidats sortis du chapeau des primaires que les deux grands partis donnés pour être de « gouvernement » ont cru opportun d’instaurer, pour ensuite se vautrer d’importance.

Et, en piste, deux candidats hors normes. L’un issu d’un tout nouveau parti, même si avatar à peine dissimulé du Parti socialiste ; l’autre présidant un mouvement n’ayant plus guère de gages à donner en matière de politique alternative.

Du coup, c’est l’UMPS qui se trouve, au mieux condamnée à une recomposition générale, au pis à l’explosion pure et simple.

À gauche, c’est évidemment la consternation.

Il leur faudra voter pour Macron au second tour, quoique cela puisse ne pas forcément couler de source pour les électeurs d’un Jean-Luc Mélenchon se refusant, pour l’instant, à soumettre ses insoumis(es) à des consignes de vote.

À droite, c’est pire, il va de soi. Fillon appelle à faire barrage au Front national ; il faudra expliquer tout cela aux lecteurs de Valeurs actuelles et aux militants de la Manif pour tous. Remarquez, pour la droite bourgeoise et conservatrice, se faire en permanence gruger dans les urnes est leur ordinaire ; à croire qu’ils aiment ça, les bougres. D’ailleurs, un journal tel que Le Figaro ne devrait pas forcément se faire trop violence pour soutenir le mari de Brigitte Trogneux.

À propos de ce dernier, donné pour vainqueur évident dans quinze jours, l’affaire est-elle véritablement pliée d’avance ? Il lui faudra faire cohabiter les admirateurs de Renaud et de Line Renaud, de Robert Hue et d’Alain Madelin : Goulag et Wall Street, même combat ! En marche ! Vers quoi, au fait ? Ce mouvement a été pensé comme une start-up ; voir le discours d’Emmanuel Macron de ce dimanche, qui fleurait bon les arguments marketing de ces hipsters sous-payés pour faire du contenu sur Internet, histoire de faire le buzz et de vendre des baignoires à porte. Les start-up ? Jeunes pousses surcotées en Bourse, mais ne valant souvent, au bout du compte, dans la vraie vie, que peau de balle et balai de crin.

Au moins les enjeux sont-ils aujourd’hui clarifiés. Ici, deux visions de la France s’affrontent. D’un côté, le peuple ; de l’autre, une caste en perdition, que viennent aujourd’hui rejoindre les demi-soldes de la politique – Christian Estrosi, pour ne citer que le plus emblématique. « La nuit des morts-vivants et autres zombies conservés dans le formol », rappelait Gilbert Collard.

 

Nicolas Gauthier

 

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Parti de la France appelle à faire battre la gauche mondialiste et affairiste incarnée par Emmanuel Macron

24 Avril 2017, 21:13pm

Publié par Nicolas Bretagne

Le Parti de la France appelle à faire battre la gauche mondialiste et affairiste incarnée par Emmanuel Macron

Sur Twitter, Carl Lang, Président du Parti de la France, annonce que le Parti de la France appelle à faire battre le candidat de Hollande et des Rothschild au 2nd tour des élections présidentielles : « Le Parti de la France appelle à faire battre Macron, ancien ministre de Hollande et candidat de la gauche affairiste et antinationale. »



Source: Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Mélenchon au second tour de la Présidentielle : un fantasme de journalistes gauchistes

11 Avril 2017, 16:10pm

Publié par Nicolas Bretagne

Mélenchon au second tour de la Présidentielle : un fantasme de journalistes gauchistes

Depuis ce week-end, un sondage fantaisiste donne le candidat communiste et xénophile pas loin des Fillon, Le Pen et Macron. Il n'en fallait pas plus pour que les comités de rédaction s'enthousiasment au point d'envisager sa présence au 2nd tour de la Présidentielle, tant la presse française est gangréné par l'extrême-gauche

A chaque élection les médias nous font le coup du « 3e homme » qui pourrait créer la surprise : Chevénement en 2002, Bayrou en 2007, Mélenchon déjà en 2012. Et chaque fois ils se plantent dans les grandes largeurs.

 

Source: Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Drapeau et hymne national interdits par le CSA dans les clips de campagne présidentielle !

6 Avril 2017, 14:28pm

Publié par Nicolas Bretagne

Drapeau et hymne national interdits par le CSA dans les clips de campagne présidentielle !

Des règles toujours plus contraignantes... Le CSA a communiqué aux 11 candidats à l'élection présidentielle les nouvelles règles qui devront s'appliquer pour leurs clips de campagne qui seront diffusés à la télévision à partir du 10 avril prochain, début de la campagne “officielle”.

D'après des informations l'Opinion, les règles drastiques comprendraient l'interdiction “de faire apparaître tout emblème national ou européen” ainsi que la Marseillaise, qui n'aura pas le droit d'être diffusée dans les clips de campagne.

Le CSA justifie ces interdictions par la peur que les candidats ne “misent sur un nationalisme délirant”, selon une source citée par le quotidien.

 

Source : http://www.valeursactuelles.com

Voir les commentaires

Un élu de l’Essonne révèle comment Jean-Luc Mélenchon et sa famille bénéficiaient d’emplois fictifs

22 Mars 2017, 19:22pm

Publié par Nicolas Bretagne

Un élu de l’Essonne révèle comment Jean-Luc Mélenchon et sa famille bénéficiaient d’emplois fictifs

Christian Schoettl, maire de Janvry dans l’Essonne, est revenu dans un entretien sur les emplois fictifs dont bénéficiaient Jean-Luc Mélenchon et sa famille lorsqu’il était secrétaire d’Etat de Lionel Jospin. Depuis, le candidat du « dégagisme » et du Parti Communiste a menacé l’élu comme ce dernier l’indique sur son blog.

 

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>