Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

Articles avec #civitas

Après l’élection de Trump : « Journalistes, ravalez votre arrogance » (Alain Escada)

11 Novembre 2016, 21:25pm

Publié par Nicolas Bretagne

MPI TV a interrogé Alain Escada, président de Civitas, au sujet de l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Quelles leçons à en tirer pour la France ?

Source : http://www.medias-presse.info/apres-lelection-de-trump-journalistes-ravalez-votre-arrogance-alain-escada/64190/

Voir les commentaires

Civitas et Alexandre Gabriac sur le terrain en Isère contre l'implantation de migrants

18 Octobre 2016, 19:29pm

Publié par Nicolas Bretagne

Source : Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Immigration-invasion, qui l'organise ? (Vidéo)

4 Octobre 2016, 17:17pm

Publié par Nicolas Bretagne

Source : http://www.pdf14.fr/2016/10/immigration-invasion-qui-l-organise-video.html

Voir les commentaires

Alexandre Gabriac rejoint Civitas

22 Septembre 2016, 06:26am

Publié par Nicolas Bretagne

Alexandre Gabriac rejoint Civitas

Communiqué d'Alexandre Gabriac, fondateur des Jeunesses Nationalistes, ancien Conseiller régional de Rhône-Alpes

Je milite au sein de la mouvance nationale depuis maintenant près de quinze ans ; plus jeune conseiller régional de France, j’ai eu de multiples responsabilités au sein du Front National, jusqu’en 2011. La même année, je fondais les Jeunesses Nationalistes, mouvement de jeunesse qui connut une importante expansion jusqu’à sa dissolution en « conseil des sinistres » par Hollande en août 2013.

Fort de cette expérience, j’ai décidé aujourd’hui de prendre des responsabilités dans le mouvement CIVITAS.

En effet, au vu de la situation toujours plus désastreuse de notre patrie, il est plus qu’urgent d’instaurer une véritable convergence des forces vives de la nation, et de donner une nouvelle dimension au combat pour la France aux Français. J’appelle donc tous les militants de la cause nationale à rejoindre Civitas, structure qui nous rassemblera tous dans une action sans concession, tant sur le plan politique que spirituel. Je profite de cet appel pour pousser à la réflexion nos camarades freinés à l’idée de rejoindre un mouvement où Dieu est premier servi : préférez-vous conserver leur république maçonnique, ou vivre demain dans une France catholique ?

Le consumérisme poussé à son comble, l’éclatement des familles, la légalisation des unions sodomites, les lois liberticides, les banksters, les politiciens corrompus, la déchristianisation, le règne de l’argent, la presse gauchiste et maçonnique, les associations érigées en police de la pensée, le racket fiscal des travailleurs, le chômage de masse, l’éducation anti-nationale, la baisse de la qualité des soins, l’explosion des prix du logement, sans oublier l’immigration massive qui nous conduit de jour en jour au grand remplacement…

La longue liste des maux dont souffre notre pays découle de diverses causes, toutes liées à la volonté d’une petite minorité qui oeuvre dans les coulisses à Bruxelles, Washington et Tel-Aviv pour établir un nouvel ordre mondial.

Dernier exemple il y a deux jours avec la remise du prix du « meilleur chef d’ État mondial 2016 », des mains du rabbin Arthur Schneier à… François Hollande. Rappelons que même les sondages « officiels » indiquent qu’il est le dirigeant européen le plus impopulaire dans son propre pays.

Face à ces périls, notre premier devoir est de réveiller les consciences nationales, endormies par des années de propagande démocratique, républicaine et mondialiste.

Nous voulons mobiliser tous ces Français qui en ont assez d’être considérés comme des étrangers sur leur propre sol, qui en ont assez de voir leur religion souillée sans aucune réaction, et qui veulent retrouver la France catholique d’antan, n’en déplaise aux élites autoproclamées.

Civitas n’a pas vocation à diviser ou à concurrencer les groupes existants, mais simplement à faire converger les français non-reniés dans des formations, manifestations et actions communes, inscrites dans un cadre doctrinal clair et sans compromission.

C’est pourquoi j’ai choisi de m’engager auprès d’Alain Escada et de Civitas, pour défendre la foi avec force et virilité, rétablir la France charnelle et pouvoir enfin offrir à nos enfants un avenir français !

Source : Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Egorgement d’un prêtre en France – Notre Sainte Colère

26 Juillet 2016, 18:17pm

Publié par Nicolas Bretagne

Egorgement d’un prêtre en France – Notre Sainte Colère

Alain Escada

Président de Civitas

La France – et avec elle toute la Chrétienté – est à nouveau plongée dans l’effroi. L’Etat Islamique revendique l’envoi ce matin de deux hommes dans l’église de Saint-Etienne-du Rouvray, où ils ont égorgé un prêtre et blessé grièvement un fidèle. Les deux ignobles barbares sont ensuite morts sous les tirs de la police.

Notre devoir est de prier pour le repos de l’âme de ce prêtre, de prier pour le fidèle blessé, de prier pour leurs familles.

Mais il est aussi de notre devoir de laisser éclater une sainte colère. “Le silence est la plus grande persécution. Jamais les saints ne se sont tus.” (Blaise Pascal)

De par le monde, et notamment au Proche-Orient, il n’est hélas pas rare que des prêtres et leurs fidèles payent encore le prix du sang. Leur martyre ne soulève pourtant que peu de compassion en cette Europe déchristianisée et laïciste.

Désormais, les barbares commettent leurs attentats et leurs crimes abominables à l’intérieur même de nos villes. Nous payons ainsi le prix de la folie des autorités politiques et religieuses.

En 1974, le président algérien Boumediene avertissait : “Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis.”

Hélas, nos gouvernements successifs, et avec eux une grande part du clergé, ainsi que les médias et la haute finance, ont livré notre continent européen à ce qu’il faut appeler une invasion migratoire.

Après avoir organisé le chaos en Irak, en Syrie, en Libye, des cercles mondialistes précipitent ainsi l’Europe dans une guerre sur son propre sol.

- C’est une sainte colère que nous avons à l’encontre de nos gouvernants dont la mission est d’assurer le bien commun de leur peuple mais qui ont tout fait pour l’abandonner au danger.

- C’est une sainte colère que nous avons à l’égard de cette part du clergé qui confond charité et grand remplacement.

- C’est avec une sainte colère que nous réclamons à la tête de la France des dirigeants qui, comme naguère à Poitiers, allient force et détermination pour stopper une invasion meurtrière.

- C’est avec une sainte colère que nous réclamons dans nos églises et nos évêchés un clergé qui, comme autrefois à Lépante, forme une armée priante aux côtés de l’armée combattante avec la volonté commune d’empêcher l’invasion.

“L’amour surnaturel de l’Eglise et l’amour naturel de la patrie procèdent du même et éternel principe. Tous les deux ont Dieu pour auteur et pour cause première, d’où il suit qu’il ne saurait y avoir entre les devoirs qu’ils imposent de répugnance ou de contradiction.” (Léon XIII, Encyclique Sapientiae Christianae)

- C’est avec une sainte colère que nous exigeons que des mesures immédiates soient prises pour mettre hors d’état de nuire tous les individus fichés pour appartenance ou sympathie avec un réseau islamiste proche de l’Etat Islamique, du Front al-Nosra ou de quelconque autre groupe d’égorgeurs présentés comme “modérés” lorsqu’ils agissent en Syrie et armés là-bas par nos gouvernants pour renverser Bachar el-Assad, groupes dont nous voyons aujourd’hui la véritable nature directement sur notre sol et qu’il faut éradiquer avec toute la force nécessaire.

- C’est avec une sainte colère que nous exigeons l’arrêt immédiat de toute immigration d’origine extra-européenne.

- C’est avec une sainte colère que nous exigeons le grand rembarquement de toute cette immigration d’origine extra-européenne arrivée avec la bénédiction de Madame Angela Merkel et de François Hollande.

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2016/07/26/egorgement-d-un-pretre-en-france-notre-sainte-colere-5830362.html

Voir les commentaires

Les catholiques intégristes de Civitas forment un parti politique

29 Juin 2016, 19:06pm

Publié par Nicolas Bretagne

Les catholiques intégristes de Civitas forment un parti politique

LE SCAN POLITIQUE - L'institut, classé à l'extrême droite, pourrait soutenir un candidat en vue de 2017, une décision qui sera arrêtée au mois de septembre.

Le paysage politique de l'extrême droite s'étoffe. Comme relevé par Le Parisien ce mardi, l'association catholique intégristes Civitas se revendique désormais comme un «mouvement politique inspiré par le droit naturel et la doctrine sociale de l'Église catholique». Son programme? «Rechristianiser la France» au travers d'une reconquête identitaire et spirituelle. Bénéficiant jusqu'ici d'un simple statut associatif, l'organisation réputée pour ses positions et son activisme musclés a discrètement obtenu le statut de parti politique le 23 avril. L'avis a été publié au Journal Officiel.

L'organisation pourra désormais proposer à ses donateurs une déduction fiscale de 66%, désigner des candidats, participer aux élections, et percevoir à ce titre des fonds publics. «Ce n'est pas pour l'avantage fiscal, nous avons une vraie démarche politique», se défend par avance le président de Civitas Alain Escada. Contacté par le Scan, le porte-parole François-Xavier Peron assume une toute autre posture. «La déductibilité fiscale, nous l'avions avant. On a fait une demande pour qu'elle soit rétablie», assume-t-il. Avant d'ajouter :«Nous n'avons pas forcémebnt vocation à présenter un candidat, nous continueront surtout à fonctionner sur le modèle d'un groupe de pression». Alain Escada, lui assure que pour la prochaine présidentielle, l'institut pourrait bien présenter ou soutenir un candidat. «On l'annoncera en septembre», assure son président dans Le Parisien. En attendant, une association de financement à déjà vu le jour.

Fondé autour des années 2000, et proche des intégristes de la fraternité sacerdotale Saint Pie-X, l'institut Civitas s'était notamment illustré par ses campagnes chocs contre l'avortement ou encore ses prières de rues en marge de la Manif pour tous, au début de l'année 2013. On retrouve régulièrement ses militants dans les manifestations animées par l'extrême droite. Difficile de savoir ce que pèse vraiment Civitas, mais l'institut a revendiqué jusqu'à 60.000 personnes dans ses défilés contre la loi Taubira. Auprès du Scan, François-Xavier Peron revendique, lui, 1500 à 2000 membres actifs.

La démocratie en ligne de mire

Pour donner le ton de la campagne qui s'annonce, la revue trimestrielle de Civitas parue ce mois de juin est consacrée «aux mensonges de la démocratie». «“La démocratie c'est le mal, la démocratie c'est la mort”, écrivait Charles Maurras. On pourrait y ajouter, la démocratie c'est le mensonge et notre dossier aura pour objectif de montrer en quoi la démocratie est foncièrement menteuse (...) Notre objectif prioritaire sera au moins autant de dénoncer l'incohérence des démocrates en peau de lapin que de démasquer la démocratie elle-même et d'en montrer la nature congénitalement menteuse lorsqu'elle se veut représentative, seule source de légitimité, seul système rationnel», peut-on lire dans son article de présentation.

L'institut Civitas a fait l'objet de plusieurs demandes de contrôle et d'interdiction ces dernières années. Dernière en date, le député apparenté PRG Olivier Falorni a adressé lundi un courrier au ministère de l'Intérieur pour s'indigner de la niche fiscale dont bénéficie désormais l'institut.

Source : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/06/28/25001-20160628ARTFIG00095-les-catholiques-traditionnalistes-de-civitas-forment-un-parti-politique.php

Voir les commentaires