Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

Paris bientôt capitale de l’immigration clandestine ? Merci Anne Hidalgo !

30 Juin 2016, 06:50am

Publié par Nicolas Bretagne

Paris bientôt capitale de l’immigration clandestine ? Merci Anne Hidalgo !
Paris et Londres ont plus en commun entre elles qu’avec les pays dont elles sont les capitales.

Anne Hidalgo est la quintessence de cette gauche des grandes métropoles qui a définitivement troqué les classes populaires contre la sacro-sainte « diversité ». Sociétaliste forcenée, voire entêtée, madame le maire de Paris ne rate jamais une occasion de donner des gages de bonne conduite aux idées dominantes. Elle s’est, en effet, plusieurs fois illustrée ces derniers mois dans une course effrénée à la boboïtude la plus crétine.

Concurrente directe du premier de la classe en mépris de classe qu’est Emmanuel Macron (qui déclarait, hier, au Club Bourbon que les gens « peu éduqués » avaient massivement plébiscité le Brexit), Anne Hidalgo peut aussi compter sur ses fidèles adjoints à la mairie pour faire de Paris une mégalopole mondiale bien éloignée de ses racines nationales. Sous l’influence de ses alliés d’Europe Écologie Les Verts, l’ambassadrice d’honneur du Qatar a interdit la circulation des vieilles voitures dans Paris intra-muros. Déjà forcés de vivre en banlieues par l’augmentation du coût des logements, les pauvres (qui ne peuvent pas s’offrir des SUV flambant neufs) ne pourront désormais plus conduire dans le Paris pasteurisé de la gauche des gentils.

Admiratrice du nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, l’édile n’a pas manqué de rendre visite à son homologue après son élection, mais aussi en début de semaine, consécutivement au coup de tonnerre du Brexit. Comme l’indique l’inénarrable avocat Patrick Klugman à France 24, les élus parisiens « doivent arrêter de se comporter comme des villageois agressifs. Vu de l’étranger, Londres et Paris sont déjà une mégalopole commune et travailler ensemble peut être une manière intelligente de jouer la mondialisation. » Voilà qui est clair. Paris et Londres, sous la double gouvernance du fric et du marxisme culturel, ont plus en commun entre elles qu’avec les pays dont elles sont les capitales.

Anne Hidalgo n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Elle aimerait désormais s’inspirer de pays plus exotiques pour donner une autre couleur à l’une des villes les plus touristiques du monde. Le 31 mai dernier, elle annonçait vouloir une mesure forte pour assurer l’accueil des « migrants » clandestins. Paris, capitale de l’immigration illégale ? Cela semble le souhait des équipes de la mairie de Paris, qui s’inspireraient de Grande-Synthe pour bâtir un camp répondant aux « normes internationales ». Cerise sur le gâteau : l’installation se fera dans un lieu « tenu secret », de manière à ce que personne ne puisse s’y opposer, comme l’indiquait aujourd’hui le site Paris Vox.

Les Parisiens vont goûter encore un peu plus aux joies du « vivre ensemble ». En avril, des centaines de « migrants » s’affrontaient sous la station du métro aérien Stalingrad, démontrant à une population souvent peu au fait des difficultés du reste de la France ce qu’était la réalité de l’immigration massive. Non, un couple de designers nippons n’est pas représentatif de ce qu’est aujourd’hui le phénomène migratoire. Il serait temps que les habitants privilégiés de Lutèce le comprennent.

Les titis parisiens l’ont, quant à eux, compris. Ils sont partis, forcés de quitter une ville dans laquelle ils n’avaient plus leur place. Car Paris, aujourd’hui, a tout d’un hôtel. De luxe pour les fortunés qui peuvent s’offrir les beaux quartiers. De passe pour le tiers monde attiré par les généreux avantages que lui octroient des idéologues déracinés.

Source : http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/paris-bientot-capitale-de-limmigration-clandestine-merci-anne-hidalgo,265328

Voir les commentaires

Les catholiques intégristes de Civitas forment un parti politique

29 Juin 2016, 19:06pm

Publié par Nicolas Bretagne

Les catholiques intégristes de Civitas forment un parti politique

LE SCAN POLITIQUE - L'institut, classé à l'extrême droite, pourrait soutenir un candidat en vue de 2017, une décision qui sera arrêtée au mois de septembre.

Le paysage politique de l'extrême droite s'étoffe. Comme relevé par Le Parisien ce mardi, l'association catholique intégristes Civitas se revendique désormais comme un «mouvement politique inspiré par le droit naturel et la doctrine sociale de l'Église catholique». Son programme? «Rechristianiser la France» au travers d'une reconquête identitaire et spirituelle. Bénéficiant jusqu'ici d'un simple statut associatif, l'organisation réputée pour ses positions et son activisme musclés a discrètement obtenu le statut de parti politique le 23 avril. L'avis a été publié au Journal Officiel.

L'organisation pourra désormais proposer à ses donateurs une déduction fiscale de 66%, désigner des candidats, participer aux élections, et percevoir à ce titre des fonds publics. «Ce n'est pas pour l'avantage fiscal, nous avons une vraie démarche politique», se défend par avance le président de Civitas Alain Escada. Contacté par le Scan, le porte-parole François-Xavier Peron assume une toute autre posture. «La déductibilité fiscale, nous l'avions avant. On a fait une demande pour qu'elle soit rétablie», assume-t-il. Avant d'ajouter :«Nous n'avons pas forcémebnt vocation à présenter un candidat, nous continueront surtout à fonctionner sur le modèle d'un groupe de pression». Alain Escada, lui assure que pour la prochaine présidentielle, l'institut pourrait bien présenter ou soutenir un candidat. «On l'annoncera en septembre», assure son président dans Le Parisien. En attendant, une association de financement à déjà vu le jour.

Fondé autour des années 2000, et proche des intégristes de la fraternité sacerdotale Saint Pie-X, l'institut Civitas s'était notamment illustré par ses campagnes chocs contre l'avortement ou encore ses prières de rues en marge de la Manif pour tous, au début de l'année 2013. On retrouve régulièrement ses militants dans les manifestations animées par l'extrême droite. Difficile de savoir ce que pèse vraiment Civitas, mais l'institut a revendiqué jusqu'à 60.000 personnes dans ses défilés contre la loi Taubira. Auprès du Scan, François-Xavier Peron revendique, lui, 1500 à 2000 membres actifs.

La démocratie en ligne de mire

Pour donner le ton de la campagne qui s'annonce, la revue trimestrielle de Civitas parue ce mois de juin est consacrée «aux mensonges de la démocratie». «“La démocratie c'est le mal, la démocratie c'est la mort”, écrivait Charles Maurras. On pourrait y ajouter, la démocratie c'est le mensonge et notre dossier aura pour objectif de montrer en quoi la démocratie est foncièrement menteuse (...) Notre objectif prioritaire sera au moins autant de dénoncer l'incohérence des démocrates en peau de lapin que de démasquer la démocratie elle-même et d'en montrer la nature congénitalement menteuse lorsqu'elle se veut représentative, seule source de légitimité, seul système rationnel», peut-on lire dans son article de présentation.

L'institut Civitas a fait l'objet de plusieurs demandes de contrôle et d'interdiction ces dernières années. Dernière en date, le député apparenté PRG Olivier Falorni a adressé lundi un courrier au ministère de l'Intérieur pour s'indigner de la niche fiscale dont bénéficie désormais l'institut.

Source : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/06/28/25001-20160628ARTFIG00095-les-catholiques-traditionnalistes-de-civitas-forment-un-parti-politique.php

Voir les commentaires

Le directeur de Frontex propose de faire venir les envahisseurs par avion

29 Juin 2016, 16:02pm

Publié par Nicolas Bretagne

Le directeur de Frontex propose de faire venir les envahisseurs par avion

Fabrice Leggeri, directeur de Frontex : « Il faut davantage de voies légales vers l’Europe à partir des régions en crise. C’est ce qu’a proposé la Commission européenne l’an passé. Et j’approuve cette demande. Cela simplifiera la situation aux frontières extérieures de l’UE. Un exemple : Lorsque, l’été dernier, des dizaines de milliers de personnes ont fui de Turquie en Grèce dans les minuscules embarcations des passeurs, c’étaient à 70 ou 80 % des Syriens. S’il y avait eu des voies légales vers l’Europe pour ces personnes ayant besoin de protection, comme par exemple des vols humanitaires spéciaux à partir des camps de réfugiés du Liban, de Turquie ou de Jordanie, nous n’aurions pas eu ces grands problèmes à la frontière extérieure de l’UE. C’est aussi la mission de Frontex d’identifier à la frontière les gens ayant besoin de protection et de leur indiquer le chemin pour aller déposer leur demande d’asile. Frontex ne veut pas dire fermeture des frontières. »

Source : Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Le QI moyen baisse en France à cause des immigrés

29 Juin 2016, 15:24pm

Publié par Nicolas Bretagne

Le QI moyen baisse en France à cause des immigrés

Alors que le QI augmentait exponentiellement depuis des siècles en Europe, il est en baisse depuis quelques années. Décryptage d’un phénomène passé sous silence.

Quatre points ! Voilà de combien le quotient intellectuel (Q.I.) moyen français a baissé entre 1990 et 2009 et atteint environ 98. L’information, relayée par Le Monde, est tout à fait sérieuse : elle est issue d’une recherche (PDF) menée par deux spécialistes, Edward Dutton et Richard Flynn. Mais elle ne signifie pas que les Français sont soudain devenus plus bêtes que leurs voisins : la diminution du Q.I. est globale. Elle touche aussi bien la Norvège, le Danemark et le Royaume-Uni.

Plus inquiétant encore, le fossé avec le niveau de Q.I. des années 1950 ne peut que s’accentuer, selon les estimations du professeur britannique Richard Flynn. D’après « l’effet Flynn », théorisé par le chercheur du même nom, le seuil maximal de Q.I. aurait été atteint au siècle dernier en raison de l’amélioration très nette des conditions d’existence.

Les scientifiques de la planète tentent donc de trouver, tant bien que mal, des facteurs explicatifs à cette baisse inquiétante. Toutes les hypothèses, même les plus saugrenues, sont mises sur la table. Elles vont du déclin de l’éducation à la moindre reproduction des personnes dites « intelligentes ».

D’après l’étude des 2 spécialistes, Edward Dutton et Richard Flynn : « l’arrivée d’immigrés aux QI inférieur à la population française pourrait expliquer le déclin. Cette immigration a eu lieu dans toute l’Europe occidentale et nombre d’études montre que les nord-africains et les sub-asiatiques ont un QI moyen compris entre 85 et 90. Cette conclusion a été confirmée par Kirkegaard en 2013 qui montra que la population extra-européenne du Danemark est passée de 50.000 en 1980 à 400.000 en 2012, et que les tests du service militaires a montré que le QI moyen des non-Européens était de 86,3, contre 100 pour les Danois de souche. »

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

La victoire d’un peuple

29 Juin 2016, 06:49am

Publié par Nicolas Bretagne

La victoire d’un peuple

Lorsqu’un peuple reconquiert sa souveraineté, sa capacité de choisir et de décider son destin, c’est toujours un moment d’émotion démocratique.

Effectivement, le choix a été très clair. L’intérêt national l’a emporté à près de 52 %, contre une Union européenne apatride et bureaucratique, contre les partis politiques divisés en eux-mêmes et incapables de dépasser leurs divisions, contre les malhonnêtes pressions politiques et médiatiques, contre l’illusion persistante du fédéralisme.

Le dossier de la campagne a été fortement et lucidement argumenté. Au-delà des aspects économiques, c’est le rejet d’une immigration massive, laxiste, encouragée par une Union européenne incapable de gérer le phénomène migratoire qui a constitué l’enjeu majeur du référendum et l’option de la sauvegarde de l’identité nationale.

La dignité et le courage du Premier ministre David Cameron, qui quitte son poste sans état d’âme, une fois sa mission accomplie, sont à l’image de la noblesse du peuple britannique. Une telle attitude doit être soulignée car elle contraste grossièrement avec la lâcheté plaintive de nos gouvernements, incapables de faire des choix et d’abandonner leur place en cas d’échec.

Et, maintenant, une nouvelle voie s’ouvre aux peuples européens, puisque le référendum britannique a démontré la priorité de l’État-nation au service du peuple. La responsabilité des gouvernements demeure très lourde.

Il est regrettable que la France, enfermée dans ses multiples impasses et contradictions, soit pour le moment dans l’impossibilité de peser sur les orientations stratégiques à prendre. Le seul avantage provisoire pour le gouvernement serait peut-être de faire oublier quelque temps l’imbroglio lamentable de la réforme de la loi Travail. Certes, les Français ne peuvent pas compter sur Pierre Moscovici, commissaire européen donneur de leçons, ni sur leur ministre de l’Europe, Harlem Désir, qui a joué jusqu’à présent le rôle du muet du sérail, car il fallait bien lui trouver une place tranquille à la sortie du Parti socialiste.

La France va devoir attendre de reprendre ses forces, sa volonté, et sa fidélité au peuple, perdue de vue depuis la trahison du référendum de 2005. Il appartiendra à un gouvernement renouvelé de retrouver la voie et la voix des pionniers fondateurs européens des années 1950.

Les pistes de travail apparaissent clairement à tous les citoyens épris de loyauté : l’État-nation au service et à l’écoute de son peuple ; la maîtrise de l’identité nationale, des moyens d’exprimer la volonté et les choix dans les domaines fondamentaux (finances publiques, réforme, emploi, immigration) ; proposer une nouvelle Union européenne appliquant le principe réaliste de subsidiarité et s’appuyant sur les États et les Parlements nationaux pour engager des politiques concrètes de coopération.

Désormais les yeux paraissent s’ouvrir subitement et les langues se dénouer, tandis que les médias découvrent enfin qu’ils ont contribué, depuis 2000, aux gouvernements qui ont trahi l’intérêt national au profit d’un pouvoir irresponsable à Bruxelles. Ils ont laissé, ainsi, se développer le divorce entre les institutions et les peuples, au profit d’une bureaucratie anonyme, sans légitimité démocratique.

Il est temps de ne plus parler de populisme mais plus simplement de patriotisme. La presse doit désormais cultiver la modestie pour laisser la parole aux citoyens.

Source : http://www.bvoltaire.fr/paulbernard/la-victoire-dun-peuple,264476

Voir les commentaires

Sortie de l’Europe : pourquoi Mélenchon ne veut surtout pas d’un référendum ?

28 Juin 2016, 22:25pm

Publié par Nicolas Bretagne

Sortie de l’Europe : pourquoi Mélenchon ne veut surtout pas d’un référendum ?
Mélenchon, qui avait voté « oui » à Maastricht en 1992, a toujours été, parce qu’internationaliste, un fervent partisan de l’Europe.

Sur ses affiches, Jean-Luc Mélenchon associe parfois son nom au peuple. Dans ses discours, à la tribune, le pupitre contient souvent cette phrase : une solution, le peuple ! On pouvait donc penser que le président du Parti de gauche, qui paraissait, sur les plateaux de télévision, se réjouir du Brexit, allait en profiter pour demander un référendum, pour que le peuple français décide librement s’il veut rester dans l’Europe, ou en sortir. Or, il ne l’a pas fait, contrairement à Marine Le Pen. Pourquoi ?

La réponse est fort simple. Jean-Luc Mélenchon, qui avait voté « oui » à Maastricht en 1992, a toujours été, parce qu’internationaliste, un fervent partisan de l’Europe. Sa seule différence avec les dirigeants de l’Union européenne, c’est qu’il rêve d’une autre Europe, plus sociale et moins libérale.

Mais il ne veut surtout pas, comme l’ont choisi plus de 17 millions d’électeurs anglais, la sortie de l’Europe, et le retour au souverainisme, pour notre pays la France. Il ne peut reconnaître que, derrière ce vote, il y a une demande identitaire, le refus de l’invasion migratoire et de l’islamisation des pays européens, encouragé par Bruxelles… et lui-même, Jean-Luc Mélenchon. Donc la fin du traité de Schengen et des frontières passoires. Donc le refus d’accueillir, comme l’impose Merkel, avec la complicité de Juncker et d’Erdoğan, des millions de clandestins appelés « migrants », majoritairement hommes seuls, musulmans qui, paraît-il, fuiraient la guerre !

Ceux qui, tel Nigel Farage et l’UKIP, ont impulsé cette campagne, en Grande-Bretagne, sont ses pires adversaires politiques. Il les qualifie, au mieux, de « populistes » et de « xénophobes ». En France, ses militants, alliés aux gauchistes, n’hésitent pas, dès qu’ils le peuvent, à exercer, par la violence, des pressions pour empêcher ce courant de s’exprimer. Même Nicolas Dupont-Aignan avait été éjecté d’un rassemblement de soutien au peuple grec, parce qu’accusé d’être de droite, et souverainiste. Donc forcément facho ! Même au sein du Front de gauche, Mélenchon et ses amis n’ont pas voulu de Jacques Nikonoff, pourtant marxiste, ancien président d’ATTAC, candidat à la présidentielle 2017, qui demandait la sortie de l’Europe et de l’euro, au nom de la souveraineté de la France. Viré !

Mélenchon, pas davantage que Tsípras ou Podemos, ne dérange ceux qui, depuis vendredi, insultent les électeurs anglais, osent demander un nouveau vote, ou, comme Peter Sutherland, haut dirigeant de Goldman Sachs et ancien commissaire européen à la concurrence (naturellement libre et non faussée), qui dit crûment qu’« il va falloir annuler le Brexit d’une façon ou d’une autre ». Tout simplement parce que, internationalistes, ils partagent avec ces dirigeants libéraux la même volonté de détruire les Etats-nations et l’homogénéité de leur peuple. Finalement, derrière leurs divergences sociales, Sutherland et Mélenchon se complètent remarquablement, pour lutter contre leur ennemi commun, les souverainistes.

C’est pourquoi les Français ne doivent surtout pas compter sur le président du Parti de gauche pour demander un référendum sur la sortie de l’Union européenne. Tout simplement parce que le candidat à la présidentielle 2017 veut bien que le peuple soit la solution, mais à condition qu’il vote bien… Et comme, pour le moment, comme il a pu le constater à Hénin-Beaumont, ce peuple français choisit de plus en plus la préférence nationale plutôt que les faux discours sociaux immigrationnistes, Mélenchon ne se battra pas pour lui donner la parole !

Source : http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/sortie-de-leurope-pourquoi-melenchon-ne-veut-surtout-pas-dun-referendum,264916

Voir les commentaires

Les derniers vikings humilient l'Angleterre cosmopolite

28 Juin 2016, 16:05pm

Publié par Nicolas Bretagne

Les derniers vikings humilient l'Angleterre cosmopolite

C'est une équipe islandaise ethniquement homogène à 100 % qui a battu une équipe anglaise métissée et sans inspiration. Dimanche prochain, les courageux vikings sortiront-ils le ramassis de mercenaires africains qui composent l'équipe dite « de France » ?

Source : Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

L'infâme Hillary Clinton défile à la Gay Pride de New York

28 Juin 2016, 15:50pm

Publié par Nicolas Bretagne

L'infâme Hillary Clinton défile à la Gay Pride de New York

Elle est la candidate préférée de la classe politique française L'ancienne sénatrice de New York, en pleine campagne électorale, s'est ralliée, tout sourire, au cortège de la Gay Pride en plein cœur de Manhattan.

Un an après la légalisation du mariage homosexuel par la Cour suprême américaine, cette décision a été à nouveau saluée par Hillary Clinton : « Il y a un an, l'amour triomphait dans notre plus haute cour. Et pourtant les Américains LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, ndlr) font encore face à trop de barrières. Continuons à manifester jusqu'à ce que ce ne soit plus le cas », a écrit sur Twitter Hillary Clinton, arborant les couleurs arc-en-ciel, symboles de la fierté homosexuelle, sur son profil Twitter.

Source : Blog de Thomas Joly (Parti de la France)

Voir les commentaires

Selon le pape François, les chrétiens devraient demander pardon pour la tuerie d’Orlando !

28 Juin 2016, 15:34pm

Publié par Nicolas Bretagne

Selon le pape François, les chrétiens devraient demander pardon pour la tuerie d’Orlando !

La destruction et l’humiliation de l’Eglise catholique par les anti-christ n’en finit pas. Une nouvelle provocation ignoble déclenchée par le cardinal Marx, président de la conférence des évêque d’Allemagne et grand promoteur de l’homosexualité. Ce dernier avait osé accuser les chrétiens et l’Eglise d’être indirectement à l’origine de la tuerie d’Orlando, où des dizaines d’homosexuels ont perdu la vie dans une boite de nuit, sous prétexte du comportement odieux des chrétiens et de l’Eglise vis à vis de ces personnes. Le cardinal Marx a par la même occasion demandé à l’Eglise de supprimer le passage du catéchisme sur les homosexuels jugé « violent » !

La question a donc été posée au pape, qui loin de dénoncer les propos ignobles de l’évêque allemand, a abondé dans son sens. Plus encore, à aucun moment il n’a condamné l’homosexualité, émettant simplement des réserves sur « certaines manifestations un peu trop offensives pour les autres. » Voilà qui vient confirmer les termes de la Relatio post disceptationem, un texte intermédiaire du Synode sur la famille de 2015, prônant l’acceptation de l’homosexualité, et dont certains ont affirmé que les paragraphes les plus scandaleux émanaient du pape François lui-même.

Faudra-t-il que le pape et son compère Marx demande à Saint Paul de s’excuser ?

« C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. » (Romains I, 26,27)

Et si cela n’est pas suffisant, il faudra aussi que le pape François demande à Dieu lui-même de s’excuser pour ses propos largement outranciers !

« Quand un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ce qu’ils font tous les deux est une abomination : ils seront mis à mort, leur sang retombe sur eux. » Lévitique 20, 13

Quant à l’aspect grotesque des propos du pape, celui-ci estime que les chrétiens doivent demander pardon pour un massacre commis par un musulman homosexuel !

Vraiment cette Eglise conciliaire n’aura épargné aucune insulte à l’Eglise du Christ ! Nullam partem.

Source : http://www.medias-presse.info/selon-le-pape-francois-les-chretiens-devraient-demander-pardon-pour-la-tuerie-dorlando/57084

Voir les commentaires

112.000 policiers mis en danger après un piratage informatique !

28 Juin 2016, 06:53am

Publié par Nicolas Bretagne

112.000 policiers mis en danger après un piratage informatique !
Un ex-employé de la Mutuelle générale de la police a réussi à obtenir, copier et divulguer les données personnelles de 112.000 policiers.

L’information a été révélée par RTL : un ex-employé de la Mutuelle générale de la police basée à Limoges a réussi à obtenir, copier et divulguer les données personnelles de 112.000 policiers (mais aussi de certains de leurs proches).

Cet acte malveillant, qui s’inscrit dans un contexte de menace terroriste avérée, divulgué à une semaine jour pour jour de l’inhumation de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, les deux policiers assassinés par un terroriste islamiste à leur domicile de Magnanville, pose plus que jamais la question de la sécurité des données informatiques.

Il est inconcevable que les personnes en charge de ces données ne puissent considérer qu’elles sont sensibles, et que cette réalité n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui.

L’exposition et la mise en danger de celles et ceux qui, en plus d’être en charge de la sécurité de nos concitoyens, sont aussi des cibles, est un acte d’une gravité extrême, dont la responsabilité de l’auteur ne doit pas faire oublier celle de ceux qui, par leur incompétence, lui ont permis de passer à l’acte.

Quelles que soient les raisons qui ont motivé cet individu, quelles que soient les mesures rapides qui ont été prises afin de tenter de minimiser les dégâts (le cloud de Google sur lequel ont été rendues publiques les informations s’emploie, pour l’heure, à les effacer), il est urgent de prendre des mesures concrètes et d’en tirer toutes les conséquences afin que cela ne puisse plus se reproduire, bien qu’il soit évident d’affirmer que le mal est fait.

Les RSSI (Responsables de la sécurité des systèmes d’information) doivent avoir les moyens et la formation nécessaires pour protéger efficacement les données sensibles. Cela implique une volonté forte de la part de ceux qui sont en charge de veiller à ces formations et à l’octroi de ces moyens, volonté dont le défaut est aujourd’hui impardonnable.

Ce nouveau scandale, au-delà de la honte qu’il véhicule aux yeux du monde entier, se doit d’être le dernier, s’agissant de la sécurité des fonctionnaires de police dans notre pays.

Source : bvoltaire.fr

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>