Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

Une députée américaine pro-Trump accuse formellement le gouvernement d’armer Al-Qaeda et l’État Islamique

18 Décembre 2016, 08:42am

Publié par Nicolas Bretagne

Une députée américaine pro-Trump accuse formellement le gouvernement d’armer Al-Qaeda et l’État Islamique

Tulsi Gabbard, représentante (députée) au Congrès américain, a formellement remis en cause l’histoire officielle promue par le gouvernement US et les médias dominants au sujet de la Syrie.

Dans un tweet, la représentante de Hawaï a ainsi déclaré : « Si vous ou moi donnions de l’argent, des armes ou un soutien à al-Qaeda ou à l’Etat Islamique, nous serions jetés en prison. Pourquoi notre gouvernement a un laissez-passer là dessus ? »

Cette déclaration n’est pas anodine. Tulsi Gabbard, connue comme une des représentantes du Parti Démocrate les plus à gauche, est pressentie pour être la future ambassadrice des USA à l’ONU (source).

Son rapprochement avec le Président-élu a surpris beaucoup de commentateurs mainstream, mais en réalité cela correspond parfaitement à la « doctrine Trump ». Le nouveau président s’est clairement positionné contre la politique dite « néo-conservatrice » d’ingérence dans les affaires intérieures d’autres États, ou du moins à tout renversement de gouvernements étrangers. Surtout s’il profite aux islamistes comme en Syrie, en Irak ou en Libye.

Tulsi Gabbard ne s’est pas contenté de tirer un coup de semonce en direction de la Maison Blanche et de son ambassadrice à l’ONU, Samantha Powers, qui soutenait, il y a quelques jours, au Conseil de Sécurité, les djihadistes d’Alep. Elle a introduit une nouvelle loi au Congrès US mardi dernier visant à interdire tout soutien aux islamistes et djihadistes.

Intitulé « Loi pour l’arrêt du soutien aux terroristes », cette loi a été introduite en ces termes par Tulsi Gabbard : « La CIA a également délivré des armes et de l’argent via l’Arabie Saoudite, la Turquie, le Qatar et d’autres pour apporter un soutien direct et indirect à des groupes tels que l’État Islamique et al-Qaeda […] Cette folie doit cesser. Nous devons cesser d’armer les terroristes. »

Cette politique a également été soutenue par le gouvernement français. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a personnellement supervisé ce soutien aux djihadistes en Syrie avec le gouvernement terroriste saoudien.

 

Source : http://breizatao.com

Commenter cet article