Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

La guerre civile a t-elle commencé ?

4 Mai 2016, 21:39pm

Publié par Nicolas Bretagne

La guerre civile a t-elle commencé ?

Ces temps-ci et depuis quelques mois particulièrement, la France est sous tension. La dégradation du système se fait ressentir, le pouvoir socialiste a la main mise et veut tout contrôler sans que le peuple puisse avoir la parole, résultat c'est l'anarchie ... l'histoire du CPE, il y a quelques années était aussi costaud mais cette fois, j'ai tendance à dire que nous battons certains records.

La réforme du travail qui est la cause principale en ce printemps 2016 a entrainé ce mouvement gauchiste "Nuit debout". Nous pouvons constater comme à chaque réforme qu'il y a des débordements, des anarchistes se mêlent à ces situations pour en découdre. Particulièrement ces dernières semaines, les scènes de violences sont remarquables et intolérables envers les forces de l'ordre. "Nuit debout" arrive à se contenir en province, globalement, par contre, sur Paris ils sont tous à se déchaîner.

La rue défis les forces de l'ordre

Aujourd'hui c'est un peu comme ça que l'on peut se permettre de clarifier la situation. Il y a deux camps clairement, le camp des patriotes, des gens pacifiques qui subissent sans réagir ... pour beaucoup attendent les élections .... même si je doute fortement que celles-ci apportent grand chose voir rien du tout contenu des candidats annoncés.

Nous avons le camp du système et de la mondialisation, protégé par les médias et le pouvoir socialiste. Après tout, la police est en partie manipulée et à surtout ordre de ne pas répliquer, d'être minoritaire (cela fait déjà un bon moment comme un certain nombre d'effectifs de polices et de gendarmeries a été supprimé sous le gouvernement précédent), cela arrange bien les affaires de Monsieur Cazeneuve, ça lui permet de garder le silence ou d'avoir une excuse bidon histoire que la population avale, c'est bien réputé chez les gauchistes !

La rue maitrise, l'ordre faiblit puisque le nombre de casseurs est bien plus souvent important qu'un petit effectif de gendarmerie, CRS ou de la bac et la mobile comme j'ai personnellement constaté hier après-midi dans les rues de Nantes. Également, je n'oublie pas Rennes et Toulouse bien visés par ce genre d’événement catastrophique. La passivité des municipalités est impressionnantes à constater, ça fait le jeu de la presse et des médias, ça vend du journaux, on pourrait croire que cela fait le bonheur de certains .

Le système se fragilise, la rue gagne du terrain, reste à voir où mèneront les choses ....

Crédit photo : lcp.fr

Commenter cet article