Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PDF JEUNES BRETAGNE

2017, une campagne présidentielle stratégique !

23 Mars 2016, 22:03pm

Publié par Nicolas Bretagne

2017, une campagne présidentielle stratégique !

La campagne présidentielle de 2017 se rapproche à grand pas maintenant et verra multiples candidats de partis intervenir et débattre à la radio, sur les plateaux télévisés mais pas que ....

Avec tout ce qui est mis en place aujourd'hui, cette campagne va aussi se jouer sur net, les réseaux sociaux et par stratégie numérique.

Pour comprendre comment fonctionne une stratégie numérique et mesurer son impact sur une campagne ...

"Chez nous, le pôle digital d’une campagne dépend également du pôle mobilisation. La stratégie numérique est complètement intégrée aux objectifs de mobilisation d’une campagne.»

Refusant d’appliquer la méthode classique séparant campagne de terrain et campagne numérique, elle insuffle à la droite nationale une nouvelle façon d’aborder les problématiques de campagne et souhaite bouleverser la façon de faire campagne.

«Quand les Français s’engagent et font leurs premiers pas, c’est souvent en ligne. Quand je parle d’engagement, ça commence par un like sur Facebook, c’est une action conceptualisée autour d’un clic».

Le rôle d’une stratégie digitale va être alors de faire progresser ce clic, de le faire évoluer petit à petit, étape par étape, du likeur à l’électeur.

Tout se joue sur ce passage du virtuel à l’urne et toutes les étapes qui amènent de l’un à l’autre sont essentielles pour une stratège numérique.

Et quand les femmes et hommes politiques de tous bords et les médias brandissent les réseaux sociaux comme la clef de la victoire, notre ambition était très claire : «Faire sortir la droite nationale d’une logique sur Internet dont la gauche s’est émancipée depuis longtemps.»

Donnez des consignes claires sur la stratégie nationale des militants, que la stratégie numérique ne manque pas de rappeler toute personne qui souhaite le soutenir peut créer un comité de soutien.

il s’en compte combien ? depuis le lancement de la campagne.

Son rôle est notamment de fournir à chacun de ces comités les outils nécessaires pour faire remonter les propositions et les réflexions sur le programme et gérer les communautés locales, notamment via le web.

«Quand quelqu’un s’inscrit en ligne, la personne choisit elle-même, sur la carte du site www.lepartidelafrance.fr, où elle veut s’engager. Ensuite, le volontaire qui anime ce comité de soutien est notifié et il prend contact avec la personne qui s’est inscrite en ligne et l’intègre à la campagne. Tous ces volontaires sont des ambassadeurs de la campagne puisque nous ne pouvons pas nous-même gérer tout l’engouement. C’est aussi notre rôle de former les volontaires… »

Mais si on en revient à la stratégie électorale pure, un élément revient très souvent :

«C’est un outil et une plateforme tout en un qui héberge le site web, la base de données et les outils. Cela permet d’avoir une vision à tout moment, extrêmement précise, de l’engagement individuel de chaque électeur pour ensuite lancer une campagne ciblée. On sais où telle personne s’est inscrite, à quelle action elle participe. Ça nous permet d’identifier ses thématiques favorites grâce aux liens qu’elle va partager sur les réseaux sociaux, son niveau d’engagement et d’influence."

Dans la plus pure limite de la loi et de ce qui est autorisé par la CNIL, bien entendu.

On reste tout de même dans cet esprit ultra data en France mais on est limité. Avec les données qu’on possède, on peut quand même faire un nombre de choses assez importantes.

C’est même une façon de nous pousser à la créativité. Un œil critique et objectif sur la stratégie politique adoptée au sein des partis politiques français. C’est pour ça aussi que l’année 2016 sera fondamentale.

D’une part en stratégie électorale et d’autre part en stratégie digitale. Il y a un gros écart, dans la culture des partis… et dans les compétences.

Car jusqu’à récemment, à droite, une stratégie numérique, cela n’intéressait pas grand monde

Sauf peut-être pour la droite nationale au niveau de l’implication numérique en France.

Les campagnes et les stratèges politiques français à droite commencent à se poser la question et de faire de la gestion du fichier une priorité. C’est le cœur du réacteur, sur le numérique."

Crédit photo : leparisien.fr, Blog PDF Bretagne

Commenter cet article